administrateur/trice de mission humanitaire

C'est sur lui que repose l'équilibre financier d'une mission. Dans l'humanitaire comme ailleurs, l'administrateur tient les cordons de la bourse. À Port-au-Prince ou Islamabad, il s'adapte sans cesse au contexte, toujours difficile !

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Au milieu des famines ou des tremblements de terre, l'administrateur de mission humanitaire reste calme et organisé. Dans la panique générale, il lui faut coordonner, financer et contrôler la mission. Le rôle de l'administrateur : gérer les fonds, encadrer les équipes et accomplir les formalités administratives. Il est parfois responsable de centaines d'employés et de millions d'euros. À son ordinateur, il prépare les budgets et tient la comptabilité. Il recrute des volontaires et forme des assistants locaux qui l'aident à organiser le travail.

Souvent, il se rend sur le terrain. Pour s'adapter très vite et prendre dans l'urgence les bonnes décisions, il doit bien connaître la réalité de la situation. Les organisations non gouvernementales (ONG) recherchent des personnes expérimentées qui sauront travailler dans ces conditions difficiles : des gestionnaires patients, capables de se fondre dans la culture du pays et, bien sûr, rigoureux et honnêtes pour gérer les budgets.

Les formations et les diplômes

Après le bac

Ces volontaires sont choisis en priorité parmi des diplômés (souvent bac + 5) en gestion, commerce, finance, comptabilité, ou en formations humanitaires spécialisées... complétées par au moins 2 ans d'expérience professionnelle. Maîtrise de l'anglais et surtout sens de l'engagement sont indispensables !

* Prix hors frais de port