aérodynamicien/ne

L'aérodynamicien conçoit, développe et améliore les profils des engins propulsés dans l'espace aérien. De l'avion, civil ou militaire, en passant par les hélicoptères, les navettes spatiales ou les satellites, son objectif est d'accroître leurs performances en dépensant moins d'énergie.

  • Salaire débutant
    2800€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime faire des expériences

Mes passions : la physique-chimie et les SVT (dont les expériences en labo), les jeux scientifiques, mon microscope et ma loupe

Mes qualités : curiosité, inventivité, réactif/ve aux solutions à apporter en cas de problème, méthode, goût pour les énigmes, autonomie, à l'aise avec les matières scientifiques, technophile

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Qui n'a pas essayé, enfant, de propulser le plus loin possible un avion en papier ? L'aérodynamicien a fait de ce jeu un métier. Son objectif : accroître les performances techniques et énergétiques des avions (civils ou militaires), hélicoptères, navettes spatiales, satellites... pour favoriser leur taux de pénétration dans l'air. Pour cela, il maîtrise les logiciels de CAO et DAO (conception et dessin assistés par ordinateur) grâce auxquels il conçoit les engins avant de passer aux tests virtuels, puis réels. Passionné de sciences et de physique, ce scientifique doit aussi avoir l'esprit créatif pour innover sans cesse. Cet ingénieur ne travaille pas uniquement pour le secteur aéronautique. On le retrouve plus généralement dans les transports où il est perçu comme le spécialiste des engins lancés à très grande vitesse (fusées, avions supersoniques...).

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

Bac + 5 : diplôme d'ingénieur spécialisé en aéronautique ou master mention aéronautique et espace ou mécanique ou avec orientation thermodynamique, acoustique, etc

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port