analyste de crédit

Prêter de l'argent, oui... Prendre des risques inconsidérés, non. Au sein d'une banque ou d'un organisme de crédit, l'analyste de crédit étudie les garanties offertes par les particuliers et les entreprises qui souhaitent obtenir un crédit (un prêt).

  • Salaire débutant
    2083€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

Enquêter, analyser l'information, je veux en faire mon travail

Mes passions : l'actualité, les médias dont Internet, faire partager mes passions aux autres…

Mes qualités : à l'aise pour parler en public, bonne écriture, curiosité, sens du partage, goût pour les rencontres, bon relationnel

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Prêter de l'argent, oui... Prendre des risques inconsidérés, non. Dans une banque, l'analyste de crédit étudie les garanties offertes par les particuliers et les entreprises qui souhaitent obtenir un prêt. Il réalise une étude approfondie de la situation financière du client : quels sont ses revenus ? Quel est son apport personnel ? Pour une entreprise, il examine ses comptes, pointe ses forces et ses faiblesses, évalue ses risques de défaillance. Il vérifie que l'opération sera rentable pour sa banque. Puis il détermine les conditions commerciales du prêt : taux d'intérêt, durée, montant des mensualités...

L'analyste exerce dans une banque ou un organisme de crédit. Il passe la majorité de son temps dans son bureau et travaille le plus souvent en équipe, sous la responsabilité du directeur de département étude des crédits ou du chef du service engagement. Dans les grandes banques, l'analyste peut être spécialisé par type de clientèle, par secteur économique ou par type de crédit.

L'analyste n'a pas droit à l'erreur : un risque mal évalué peut entraîner des pertes importantes pour la banque. Il doit savoir faire preuve d'esprit critique pour prendre une décision. La maîtrise de l'anglais est impérative pour traiter des dossiers internationaux.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

De bac + 5 (diplôme d'école supérieure de commerce et de gestion, diplôme d'institut d'études politiques, master) à bac + 6 (mastère spécialisé).

* Prix hors frais de port