animateur/trice socioculturel/le

Ateliers de hip-hop, sorties culturelles, loisirs périscolaires... l'animateur socioculturel organise de multiples activités à destination de publics variés : enfants, adolescents, personnes âgées... Son objectif ? Favoriser l'épanouissement et la créativité.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime le contact avec les enfants

Mes passions : j'adore jouer avec mes petits cousins, je fais du baby-sitting, j'aide mon petit frère à faire ses devoirs

Mes qualités : enthousiasme, patience, disponibilité, persévérance, douceur, sens de l'observation, pédagogie

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

En centre aéré, en colonie de vacances ou en maison de retraite, l'animateur socioculturel a plusieurs casquettes. Il peut notamment sensibiliser aux arts et aux sciences, développer la créativité et l'expression personnelle, mais aussi aider les enfants et les adultes en difficulté sociale. Sa priorité : la socialisation par l'échange d'idées et l'activité de groupe. Du montage d'un atelier vidéo dans un foyer de jeunes à l'organisation d'une randonnée pour un club du troisième âge, l'animateur intervient là où les besoins se font sentir.

Employé par la ville ou par une association, il doit être à l'écoute des autres pour concevoir ses projets. Travailleur social, son champ d'intervention s'étend à la prévention de la délinquance ou à la réinsertion de personnes démunies.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

1 an pour préparer un BAPAAT ou un BPJEPS.

Après le bac

2 ans pour obtenir un DUT carrières sociales, option animation sociale et socioculturelle ou un DEUST animation et gestion des activités physiques et sportives ou culturelles ; 3 ans pour une licence professionnelle dans le domaine  de l'animation sociale (1 an après un bac + 2). Autre possibilité : préparer un DEJEPS animation socio-éducative ou culturelle (18 mois).

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port