architecte naval/e

L'architecte naval imagine la coque, le pont ou la voilure d'un navire. Il effectue les calculs nécessaires à sa bonne marche, comme la flottabilité ou la résistance des matériaux. Un travail passionnant, sachant que les places sont extrêmement rares.

  • Salaire débutant
    2000€ brut

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Bateaux de plaisance, petits navires de transport, bateaux de pêche, catamarans, remorqueurs, plateformes pétrolières : les inventer, les dessiner, leur donner vie est le rêve de nombreux passionnés. L'architecte naval intervient sur le dessin du bateau, mais aussi sur les calculs exigés par les contraintes techniques et les impératifs financiers. Il doit s'attacher à acquérir de solides compétences scientifiques, techniques et esthétiques : connaissances poussées en hydrodynamique, aérodynamique, étude des matériaux, calcul des structures et des volumes pour les coques en particulier.

Avoir une expérience de la mer et de la navigation est indispensable, ainsi que le sens des responsabilités et des aptitudes aux relations humaines.

Les formations et les diplômes

Après le bac

5 ans pour obtenir le DE d'architecte, un diplôme d'ingénieur ou un master, 1 an supplémentaire pour le DPEA (diplôme propre aux écoles d'architecture) architecture navale, proposé par les Ensa (écoles nationales supérieures d'architecture) de Nantes et Paris-La-Villette ou un mastère spécialisé (ingénierie marine architecture navale et offshore de l'Ensta de Brest par exemple). Autre possibilité : suivre une formation d'ingénieur avec une spécialisation en architecture navale, c'est le cas à l'Ensta de Brest qui propose une spécialisation architecture navale et offshore (3 ans, après un bac + 2).

* Prix hors frais de port