charcutier/ère-traiteur/euse

Des terrines aux plats cuisinés en passant par les saucisses, les charcutiers-traiteurs préparent et vendent une multitude de produits. À mi-chemin entre la boucherie et la cuisine, ce métier complet offre de très bons débouchés.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'ai la bosse du commerce

Mes passions : tenir un stand dans un vide-grenier, faire du troc avec mes amis, convaincre

Mes qualités : à l'aise avec les chiffres, sens de la répartie, écoute, enthousiasme, négociation, persuasion, sens du contact

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Garant d'une tradition séculaire, le charcutier prépare et vend des chairs cuites. Il découpe et trie des morceaux de viande de porc pour fabriquer lui-même rillettes, pâtés et galantines. Jambons et saucissons sont le résultat de plusieurs opérations culinaires : cuisson, fumage, salaison, conservation. Des matériels spécifiques sont à la disposition du charcutier, comme les étuves ou le fumoir. Quelques machines nécessitent une certaine force physique pour les actionner et il faut être en bonne forme. Polyvalent, le charcutier a une activité de traiteur. Chaque jour, il concocte des plats cuisinés, prêts à être emportés par le client.

Le charcutier débute comme apprenti ou aide-charcutier dans les commerces de proximité, entreprises semi-industrielles, rayons spécialisés des supermarchés. Il peut évoluer vers des postes à responsabilités, voire s'installer à son compte comme artisan. Dans ce cas, des compétences en gestion sont nécessaires.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP charcutier-traiteur, presque toujours en apprentissage et éventuellement complété par la MC employé traiteur (1 an) ou, après 2 ans d'expérience professionnelle au minimum, par le BP charcutier-traiteur (2 ans) : 3 ans pour le bac pro boucher-charcutier-traiteur.

* Prix hors frais de port