chaudronnier/ère

Le chaudronnier donne forme aux feuilles de métal, puis il les assemble afin de réaliser les produits les plus variés : cuve d'une usine de chimie, wagon, chaudière d'une centrale nucléaire...

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Ce métier me correspond-il ?

Je suis branché high tech

Mes passions : créer un site web, m'initier à la programmation, la culture geek (jeux vidéos, BD et mangas, web-séries…), les communautés virtuelles, booster les performances de mon PC, la technologie

Mes qualités : capacité d'analyse, esprit de synthèse, réactivité, inventivité, goût pour les énigmes à résoudre, rigueur, travail en équipe, technophile

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Coque de navire, mât d'éolienne, cuve inox pour l'agroalimentaire, citerne agricole : le chaudronnier transforme le métal en feuilles, tubes ou profilés pour fabriquer des produits très variés pour des secteurs très divers. Première étape à l'atelier : la lecture des plans, le traçage des formes sur le métal et la découpe de chaque élément. Deuxième étape : la déformation des différents éléments par pliage, cintrage ou emboutissage. Viennent enfin le montage et l'assemblage des pièces par soudage ou rivetage, parfois sur le chantier, à l'endroit où le produit (une cuve ou une chaudière, par exemple) doit être installé. Certains chaudronniers entretiennent et réparent des équipements industriels : centrale nucléaire, réseau de gazoducs, etc. L'activité exige autonomie, précision et habileté manuelle, mais aussi une certaine résistance physique, car le chaudronnier travaille debout dans des ateliers souvent bruyants. S'il doit maîtriser les bons gestes, ce professionnel utilise également au quotidien des machines-outils sophistiquées : poinçonneuses ou plieuses à commande numérique, soudure laser, scanners... Il faut choisir, monter et régler les outils sur les machines, et aussi savoir les programmer.

* Prix hors frais de port
* Prix hors frais de port