chercheur/euse en physique

Trouver de nouvelles voies à explorer, observer, formuler des hypothèses... La vie du chercheur est une quête permanente, jalonnée d'avancées et de doutes. Un « métier passion » pour des scientifiques de haut vol.

  • Salaire débutant
    2200€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime faire des expériences

Mes passions : la physique-chimie et les SVT (dont les expériences en labo), les jeux scientifiques, mon microscope et ma loupe

Mes qualités : curiosité, inventivité, réactif/ve aux solutions à apporter en cas de problème, méthode, goût pour les énigmes, autonomie, à l'aise avec les matières scientifiques, technophile

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Mettre au point le nouveau processeur qui révolutionnera les consoles de jeux, contribuer à l'avancée de la médecine en concevant des appareils de diagnostic encore plus précis (IRM, scanner...), étudier les planètes sont différents domaines d'application de la recherche en physique.

Avoir des connaissances scientifiques pointues ne suffit pas pour exercer le métier de chercheur. La persévérance, une grande capacité de travail sont des qualités essentielles pour réussir. La compétition entre les laboratoires est souvent rude, et il faut parfois beaucoup de temps et de tâtonnements avant de voir ses recherches aboutir.

Loin de l'image du savant fou, le chercheur n'est pas une personne solitaire et enfermée dans son laboratoire. Le travail de recherche s'effectue le plus souvent au sein d'une équipe associant chercheurs, ingénieurs et techniciens. Les femmes y ont toute leur place.

Le chercheur doit rendre compte régulièrement de l'avancement de ses travaux, et pour cela rédiger en anglais des articles dans les revues scientifiques. Il est aussi amené à voyager pour se rendre dans d'autres laboratoires et confronter ses idées à celles d'autres chercheurs.

Les formations et les diplômes

Après le bac

8 années d'études à l'université pour obtenir un doctorat en physique.

* Prix hors frais de port