Tel un cuisinier, le coloriste mélange plusieurs encres et composants pour obtenir la couleur exacte souhaitée par le client pour ses papiers ou emballages. En fonction du support à teinter, il ajuste sa recette et suit son évolution à l'impression.

  • Salaire débutant
    1600€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Au coeur de l'entreprise des papiers cartons, le coloriste compose avec plusieurs ingrédients pour obtenir la couleur souhaitée par le client pour son papier ou son emballage. Il doit avoir l'oeil mais doit aussi apprendre à se servir de logiciels spécialisés qui l'aident à obtenir les bons dosages. Rigoureux, concentré, il doit noter toutes ses " recettes " et suivre la fabrication de sa couleur et de l'impression pour procéder à des ajustements, si nécessaire, car le rendu ne sera pas le même sur un carton ondulé ou un papier lisse. Créatif et force de proposition pour le service commercial, il cherche à innover et à se démarquer de la concurrence. Le coloriste doit aussi avoir un sens de l'analyse lorsqu'il fait face à un nouveau projet. Souvent encore formé sur le tas au sein de l'entreprise, il aura plus de possibilités et évoluera plus facilement vers des postes d'encadrement ou de technicien avec une formation supérieure.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

3 ans pour préparer le bac professionnel réalisation de produits imprimés et plurimédia (RPIP)  ou procédés de la chimie, de l'eau et des papiers cartons (PCEPC).

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS pilotage des procédés (PP) ; études de réalisation d'un projet de communication (ERPC) ; métiers de la chimie.

Formation(s) correspondante(s)