commerçant/e en alimentation

Épicier, crémier, primeur... dans sa boutique, le commerçant en alimentation vend les produits qu'il a achetés à des grossistes ou à des producteurs. Il veille à les mettre en valeur pour attirer le client qu'il fidélise par un service impeccable.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

commercant-e-en-alimentation

Ce métier me correspond-il ?

J'ai la bosse du commerce

Mes passions : tenir un stand dans un vide-grenier, faire du troc avec mes amis, convaincre

Mes qualités : à l'aise avec les chiffres, sens de la répartie, écoute, enthousiasme, négociation, persuasion, sens du contact

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le commerçant en alimentation participe à la vie d'un village ou d'un quartier. Il sélectionne ses fournisseurs afin d'obtenir le meilleur rapport qualité-prix. Il vend des produits achetés à des grossistes ou à des producteurs, et gère son point de vente. Le service et l'amabilité sont indispensables pour fidéliser les clients. Ce métier de services s'adresse à tous ceux qui aiment le contact avec la clientèle.

De nombreuses formations sont adaptées au métier de commerçant en alimentation. La formation en apprentissage est très répandue dans ce secteur.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer un CAP (boulanger ; boucher ; charcutier- traiteur ; pâtissier ; chocolatier-confiseur ; poissonnier ; glacier fabricant ; employé de commerce multi-spécialités ; employé de vente spécialisé, option produits alimentaires), éventuellement complété par une MC (boulangerie spécialisée ; pâtisserie boulangère ; pâtisserie glacerie chocolaterie confiserie spécialisées ; vendeur spécialisé en alimentation) en 1 an ; 3 ans pour un bac pro (commerce ; technicien conseil vente en alimentation, option produits alimentaires ou vins et spiritueux ; poissonnier écailler traiteur ; boulanger pâtissier ; boucher-charcutier-traiteur).

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS management des unités commerciales ou le DUT techniques de commercialisation.

* Prix hors frais de port