conseiller/ère en assurances

Il gère un portefeuille de clients, auxquels il propose et vend des contrats d'assurances (habitation, automobile, épargne...). Prospecter une nouvelle clientèle sur une zone géographique précise, et la fidéliser font aussi partie de ses missions.

  • Salaire débutant
    1666€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'ai la bosse du commerce

Mes passions : tenir un stand dans un vide-grenier, faire du troc avec mes amis, convaincre

Mes qualités : à l'aise avec les chiffres, sens de la répartie, écoute, enthousiasme, négociation, persuasion, sens du contact

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Conseiller et vendre des produits d'assurances (habitation, automobile, retraite...), étoffer sa clientèle et parvenir à la la fidéliser : ce sont les trois grandes tâches du conseiller commercial en assurances. Son rôle : apporter à chaque client une solution d'assurance personnalisée, adaptée à sa situation et à ses besoins. Pour cela, il doit être à son écoute et se montrer convaincant dans son argumentaire de vente. Certains conseillers démarchent leurs clients sur le terrain après prises de rendez-vous. D'autres le font par téléphone ou par Internet, au sein d'une agence ou d'un point de vente. Le conseiller en assurances doit connaître les produits qu'il vend sur le bout des doigts ! Sens du relationnel, art de la négociation et grande motivation lui sont indispensables.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

De bac + 2 (BTS assurance ; management des unités commerciales ; négociation et relation client ; DUT carrières juridiques) à bac + 3 (licence pro en assurance, banque, finance ; activités juridiques ; diplôme d'école de commerce et de gestion), jusqu'à bac + 5 (master droit des assurances ; monnaie, banque, finance, assurance ; finance... diplôme supérieur d'école de commerce et de gestion).

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port