Imprimer
Accueil Secteurs Fiches métier conseiller / conseillère en voyages

< Retour à la page précédente

Fiche métier

conseiller / conseillère en voyages

Dans une agence de voyages ou en office de tourisme, le conseiller en voyages enregistre, propose et organise des séjours. Fortement concurrencé par Internet, c'est sa capacité à donner des conseils appropriés qui constitue sa valeur ajoutée.

  • Niveau minimum d'accès : bac + 2
  • Salaire débutant : 1480 €
  • Statut(s) : Statut salarié
  • Synonymes : Agent/e de comptoir,
    Agent/e de réservation,
    Agent/e de voyage,
    Billettiste,
    Billettiste d'affaires
  • Métiers Associés :

    Chef/fe d'agence,
    Chef/fe de comptoir ou de réservation,
    Chef/fe de produit touristique,
    Conseiller/ère en séjour,
    Producteur / productrice de voyages,
    Responsable d'agence

  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Tourisme

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'ai la bosse du commerce,
    J'ai le sens du contact,
    J'aimerais informer, communiquer,
    Je suis fort en langues

Le métier

Nature du travail

Répondre à la demande des clients

Armé de ses catalogues, le conseiller en voyages renseigne ses interlocuteurs (touristes, hommes d'affaires...) sur les prestations qu'il vend et leur fournit la documentation adaptée. Besoins, préférences, goûts, budget... tous ces éléments lui importent pour proposer aux clients différentes formules. Une fois leur choix arrêté, il effectue les réservations auprès des voyagistes, réserve les hôtels, loue éventuellement un véhicule... Il s'occupe aussi de l'hébergement, des lieux de restauration, des croisières...

Vendre des produits autour des séjours

Les agences de voyages peuvent depuis peu diversifier leurs ventes, avec des guides de voyages, notamment : le conseiller en voyages aussi. Mais, au final, il s'agit toujours pour lui de vendre un produit, même s'il s'agit de guides et non plus forcément de billets d'avion.

Apporter du conseil sur mesure

À l'heure d'Internet et des ventes directes, le conseiller en voyages doit apporter le « plus » qui fera la différence. Devant une famille, il choisira une formule comprenant des activités pour les enfants... et les parents. Avec des personnes âgées, des activités plus culturelles, en fonction de leurs goûts...

Compétences requises

Au service des clients

Le conseiller en voyages connaît parfaitement la nature des voyages qu'il propose. Il assiste ses clients pour toutes les formalités à remplir : validité des cartes d'identité et des passeports, vaccins, visas, formalités de douanes et de police... Il maîtrise les informations essentielles sur les destinations qu'il conseille : mode de nourriture, climat... Il est à l'aise avec les outils informatiques pour effectuer les réservations aériennes, ferroviaires, la location de voiture...

Résistant au stress

Travaillant directement avec la clientèle, le conseiller en voyages a une tenue impeccable et s'exprime parfaitement. Il est disponible, dynamique et souriant. Doué pour le relationnel, il sait gérer le stress face aux clients les plus exigeants. Avec la concurrence des réservations en ligne, la qualité de son accueil est essentielle pour continuer d'attirer et de fidéliser la clientèle.

Curieux et bilingue

Le conseiller en voyages jongle facilement avec une multitude de données et de dossiers. Il parle couramment l'anglais et se documente sans cesse sur les destinations qu'il vend pour mieux conseiller ses clients.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Dans différentes agences

Le conseiller en voyages exerce le plus souvent dans une agence distributrice de voyages, en agence en ligne ou sur un plateau d'affaires. Dans ce dernier cas, il est toujours en relation avec la clientèle par téléphone. Il peut aussi travailler dans une agence spécialisée où souvent il accueille les touristes étrangers.

Des horaires parfois lourds

Plutôt réguliers hors saison, les horaires de travail sont souvent très lourds à partir du mois de mars. Selon le lieu d'exercice, l'activité peut se poursuivre le samedi, le dimanche et les jours fériés, parfois en horaires décalés. C'est notamment le cas pour les conseillers qui exercent au sein d'agences en ligne, accessibles 7 jours sur 7.

Peu de voyages

En relation constante avec des voyageurs, le conseiller en voyages a peu d'occasions de courir le monde. Dans certains réseaux d'agences, il bénéficie de voyages organisés par la société. Ces derniers sont destinés à perfectionner ses connaissances sur une destination donnée. Cette pratique tend cependant à se raréfier.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

A partir du Smic.

Intégrer le marché du travail

Une profession qui se spécialise

« On ne parle bien que des pays que l'on connaît par coeur. » C'est pourquoi, aujourd'hui, certaines agences de voyages n'hésitent pas à consacrer une partie de leur budget à former leurs conseillers sur le terrain. Au programme : visites de nouveaux hôtels, suivi sur place de l'évolution des structures d'accueil, information sur les nouveaux lieux culturels..., le tout dans un pays ou une zone géographique donnés.

Un métier diversifié

Menacée par les automates et les ventes sur Internet, la fonction de billetterie et de voyages d'affaires va diminuer de plus en plus. La profession mise sur le développement du conseil personnalisé fourni par le conseiller en voyages auprès de la clientèle pour maintenir sa fonction.

Une mobilité importante

La profession attire les jeunes conseillers, mais les voyages ne faisant pas partie de leur activité, certains ne restent pas longtemps en poste. D'où une mobilité importante sur le poste de conseiller en voyages. De plus, le salaire, peu élevé par rapport au niveau de recrutement (bac + 2), accentue les départs précoces.

Accès au métier

Accès au métier

Les BTS et les licences pro sont des diplômes très appréciés des employeurs. Quelques écoles spécialisées en tourisme (Cap vers, IEFT, EPT...) proposent des formations accessibles après le bac. Une fois embauchés, les jeunes peuvent bénéficier d'une formation interne spécifique.

Niveau bac + 2

  • BTS tourisme
  • BTS management des unités commerciales

Niveau bac + 3

  • Licence pro métiers du tourisme

En savoir plus

Témoignages

Yolène, conseillère en voyages chez Nouvelles Frontières, à Vincennes (92)

Se former en permanence

"Dans mon métier, certaines qualités sont indispensables. Il faut évidemment voyager quand on en a l'occasion, et aussi avoir de bonnes connaissances géographiques. Se tenir au courant de l'actualité géopolitique qui conditionne les destinations choisies par les clients est également important. Le but étant d'anticiper ces choix dès que l'on entend parler d'une actualité un peu « chaude » dans un pays. Enfin, et surtout, il faut être un bon vendeur et avoir le sens des relations. Ce n'est pas toujours facile d'annoncer à un client qui a une destination bien précise en tête que ce n'est peut-être pas le moment d'y aller. Souvent, on nous demande si les voyages font partie de notre travail. Il nous arrive de partir en voyage d'études pour découvrir une destination qui représente pour nous un produit. Mais les places sont limitées et il faut travailler dans une grosse agence avec des disponibilités... et un budget. Aujourd'hui, on fonctionne de plus en plus avec le système du"roadshow :" des personnes viennent nous présenter et nous vendre leur région (ou pays) le temps d'une journée dans un hôtel ou un restaurant."

(27/10/2011)

Ressources utiles

www.entreprises.gouv.fr/tourisme

La Direction générale des entreprises permet l'accès à de nombreuses informations sur le secteur, les professions réglementées, l'emploi et la formation.

www.snav.org

Le Snav est une organisation professionnelle qui regroupe des agences de voyages.

www.tourmag.com/Emploi-Formation_r153.html

TourMag est un portail d'information pour les professionnels du tourisme.

Publications

Publications Onisep

Les métiers des langues et de l'international
collection Parcours, Onisep
parution 2017

Les métiers du tourisme
collection Parcours, Onisep
parution 2015

Vient de paraître

Pour
les professionnels