conservateur/trice du patrimoine

Le conservateur du patrimoine étudie, classe, conserve, entretient et met en valeur œuvres d'art, archives, monuments... avec un objectif : les transmettre aux générations futures.

  • Salaire débutant
    2055€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime organiser, gérer

Mes passions : organiser des activités (soirées, sorties, matchs de foot) le week-end, animer un atelier (de théâtre par exemple) au collège/lycée, gérer mon groupe de travail (pour préparer et présenter un exposé par exemple)

Mes qualités : sens de l'organisation, rigueur, habilité, diplomatie, esprit de décision, à l'aise sur le plan relationnel

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Peintures de la Renaissance, objets préhistoriques, sculptures de l'Antiquité, châteaux médiévaux, églises gothiques, archives... autant de trésors que le conservateur du patrimoine côtoie tous les jours. Féru d'histoire de l'art, amoureux des oeuvres d'art et du patrimoine en général, il s'attache à le conserver en bon état pour les générations futures. Pour cela, il organise des restaurations, des expositions, réalise des catalogues, des opérations de communication et enrichit ses collections par de nouvelles acquisitions. Expert en art et en sciences, c'est aussi un gestionnaire qui peut diriger une équipe et gérer un budget. D'où la nécessité d'avoir des compétences en management et gestion, en plus d'une parfaite connaissance des arts. Fonctionnaire de la fonction publique d'État, de la fonction publique territoriale ou de la Ville de Paris, il travaille pour le ministère de la Culture (Direction générale des patrimoines, Drac...), des Affaires étrangères (Direction des archives), de la Défense (Direction de la mémoire, des archives et du patrimoine), pour des collectivités territoriales ou un établissement de la Ville de Paris.

Les formations et les diplômes

Après le bac

18 mois d'études pour être diplômés de l'INP (Institut national du patrimoine) ou de l'INET (Institut national des études territoriales) qui recrutent sur concours des élèves titulaires d'un niveau bac + 3 ans au minimum (licence mentions histoire ;  histoire de l'art et archéologie ; sciences de l'Homme, anthropologie, ethnologie, sciences de la terre...). A signaler : le master mention conservation-restauration des biens culturels en 5 ans d'études après le bac.

* Prix hors frais de port