cordonnier/ère

Cuir, talons et semelles n'ont pas de secrets pour le cordonnier qui redonne vie aux chaussures abîmées. À la fois artisan et commerçant, il répond à la demande de la clientèle grâce à un savoir-faire pointu ainsi qu'à un grand sens relationnel.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'ai la bosse du commerce

Mes passions : tenir un stand dans un vide-grenier, faire du troc avec mes amis, convaincre

Mes qualités : à l'aise avec les chiffres, sens de la répartie, écoute, enthousiasme, négociation, persuasion, sens du contact

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Réparer un talon, recoller une semelle, colmater un trou ou rafraîchir la teinture d'un cuir sont autant de tâches effectuées par le cordonnier. Son objectif ? Redonner une seconde jeunesse aux chaussures abîmées. Pour cela, il détache la partie usée, dessine la pièce de remplacement, la découpe dans le matériau choisi, la ponce puis la fixe sur la chaussure par clouage, collage ou couture, la polit, la teint et la lustre. Salarié chez un artisan ou un atelier de production industrielle de chaussures, le cordonnier peut aussi s'installer à son compte. Il lui faudra alors posséder des notions en gestion et comptabilité en plus de ses compétences en cordonnerie. Les débouchés sont nombreux. Néanmoins les cordonniers peuvent connaître quelques difficultés liées à la concurrence des réparateurs de type talons minute. Par ailleurs, depuis l'apparition des chaussures bon marché, les Français jettent plus qu'ils ne font réparer. Pour compléter ses revenus, le cordonnier peut alors étendre son savoir-faire à d'autres articles en cuir (sacs, vêtements...) et proposer des services annexes comme la vente de cirage ou la fabrication de clés. Une évolution professionnelle en tant que bottier ou podo-orthésiste est possible.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans d'études pour préparer un CAP chaussure ; cordonnerie multiservices ; cordonnier bottier ; 3 ans pour un bac pro métiers du cuir, option chaussures ; Possibilité de préparer le BM cordonnier-bottier ou le BM cordonnier réparateur après une première expérience et s'installer à son compte..

Après le bac

2 ans d'études pour préparer le BTS métiers de la mode - chaussure et maroquinerie.

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port