credit manager

Un maximum de ventes pour un minimum de risques : telle est la devise du credit manager, chargé de sécuriser les ventes de son entreprise. Il définit les conditions optimales de règlement. Et, si un client ne paie pas, il multiplie les relances.

  • Salaire débutant
    2900€ brut

Ce métier me correspond-il ?

Enquêter, analyser l'information, je veux en faire mon travail

Mes passions : l'actualité, les médias dont Internet, faire partager mes passions aux autres…

Mes qualités : à l'aise pour parler en public, bonne écriture, curiosité, sens du partage, goût pour les rencontres, bon relationnel

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le credit manager fait en sorte que les ventes conclues par les commerciaux se traduisent bien par des rentrées d'argent pour l'entreprise. Pour cela, il évalue la solvabilité du client en analysant son bilan financier et ses résultats. Pour des factures d'un montant moyen, il a surtout une approche statistique. La gestion de grands comptes implique, elle, des contrats sur mesure et des négociations plus poussées. Il est alors chargé de rédiger les clauses concernant le règlement. Il surveille ensuite de près le délai de règlement. Plus ce dernier est court, plus on optimise la trésorerie de l'entreprise. Il s'efforce donc d'accélérer les encaissements. En liaison avec les services de comptabilité et du contentieux, il organise les opérations de relance et suit les litiges, éventuellement jusqu'à la procédure judiciaire. La loi sur la modernisation de l'économie de 2008 a contraint les entreprises à diminuer le délai moyen de paiement et, pour ce faire, à renforcer les équipes. Ce métier est donc actuellement en demande. Une première expérience, notamment dans un service de recouvrement comptable ou commercial, est un atout.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

De bac + 5 (diplôme d'école supérieure de commerce et de gestion ; DSCG, diplôme supérieur de comptabilité et de gestion ; master finance, comptabilité-contrôle-audit, management, contrôle de gestion et audit organisationnel...) à bac + 6 (mastère spécialisé analyse financière internationale...).

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port