Imprimer
Accueil Secteurs Fiches métier directeur / directrice d'hôtel

< Retour à la page précédente

Fiche métier

directeur / directrice d'hôtel

Animateur d'équipe, gestionnaire et commercial, le directeur d'hôtel a tout du chef d'entreprise. Ses responsabilités varient fortement selon le type d'établissement qu'il dirige, mais exigent une présence de tous les instants.

  • directeur-trice-d-hotel
  • Niveau d'accès : bac + 2
  • Salaire débutant : 1870 €
  • Statut(s) : Indépendant, Statut salarié
  • Synonymes : Gérant/e d'établissement hôtelier,
    Hôtelier/ère
  • Métiers Associés :

    Adjoint/e de direction d'hôtel,
    Directeur/trice d'hébergement,
    Responsable d'hébergement

  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Hôtellerie - Restauration

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime organiser, gérer,
    Je suis fort en langues,
    Je veux être aux commandes

Le métier

Nature du travail

Polyvalent, dans un petit hôtel

Propriétaire d'un petit hôtel familial, le directeur doit se montrer polyvalent : gestion des réservations ; accueil des clients ; préparation, aménagement et décoration des chambres ; recrutement, formation et animation éventuelles du personnel ; gestion du budget, définition des investissements futurs... Il doit être partout à la fois !

Spécialisé, dans un grand hôtel

Dans un grand hôtel, chaque personnel exerce une fonction bien précise. Ainsi, le directeur est secondé par des chefs de service spécialisés : chef de réception, directeur de l'hébergement, gouvernante-chef...

Gestionnaire, dans une chaîne

Directeur d'une unité de chaîne hôtelière, c'est un gestionnaire qui applique les normes prédéfinies par le groupe hôtelier en matière de mobilier et de présentation des chambres, de recrutement. Cela dit, il bénéficie, comme toute son équipe, d'une certaine marge d'initiative en matière de gestion, de management et de marketing.

Dans tous les cas, le directeur d'hôtel est responsable du développement de l'activité de son établissement. Il en assure la promotion en éditant des dépliants informatifs, en fréquentant des salons professionnels français et étrangers, en collaborant avec les offices de tourisme...

Compétences requises

Le sens des relations

Outre des qualités de gestionnaire, le directeur d'hôtel est un commercial pour qui la relation avec les clients est essentielle. Il doit faire preuve d'une grande disponibilité et d'une capacité de travail importante. Autonome, organisé, au moins bilingue, il sait faire preuve d'autorité.

La connaissance du droit social

Il doit posséder des compétences en gestion du personnel et savoir repérer celui ou celle qui, parmi ses collaborateurs, pourra le seconder efficacement. Des notions en réglementation et en droit social sont désormais incontournables pour suivre les évolutions des législations européenne et internationale.

Le respect de l'environnement

Enfin, il doit aussi prendre en compte les problématiques liées à la gestion des déchets, de l'économie d'eau, d'électricité, de chauffage au sein de son hôtel. Il se montre également attentif à la sécurité de ses équipiers et des clients. Enfin, tel un ambassadeur, il représente et véhicule l'image de son établissement et de sa marque, en France comme à l'étranger.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Divers degrés de responsabilité

Ce professionnel peut diriger divers établissements : petit hôtel familial, hôtel de luxe, unité d'une chaîne hôtelière, résidence de vacances, hôtel club... Ses conditions de travail et ses responsabilités ne sont donc pas toujours identiques. Par exemple, à la tête d'un établissement familial, il exerce souvent en couple et assume tour à tour les rôles de gestionnaire, de chef d'équipe, de valet de chambre...

S'il gère une unité de chaîne hôtelière, il s'apparente davantage à un chef d'entreprise classique, dont l'objectif premier est économique. Il applique alors la politique générale de la chaîne dans tous les domaines.

Des horaires élastiques

Ses horaires sont irréguliers et, dans les petits hôtels, soumis aux exigences de la clientèle. Le directeur d'hôtel peut ainsi travailler jusqu'à 14 heures dans une même journée. Il est à pied d'oeuvre le week-end et les jours fériés, et peut être dérangé à n'importe quelle heure. En zone touristique, son rythme de travail est plus soutenu à certaines époques de l'année. Le directeur peut alors exercer selon un mode saisonnier : à la montagne les mois d'hiver, sur la côte en été.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

1870 euros brut par mois (sur la base de 35 heures), 2100 euros brut par mois (sur la base de 39 heures).

Intégrer le marché du travail

L'embauche progresse

On note actuellement une augmentation des embauches de cadres hôteliers, dont un certain nombre par promotion interne. Les employeurs sont séduits par des candidats formés en école hôtelière, motivés, mobiles, parlant au moins une langue étrangère et possédant une expérience. Mais les titulaires de BTS en alternance sont également très appréciés.

Les chaînes recrutent

Les hôtels de chaîne recherchent des managers autonomes, sachant s'adapter à la culture d'entreprise, encadrer des équipes et possédant des compétences en gestion de planning, de budget et de produits. Les évolutions de carrière proposées sont plus rapides en région parisienne qu'ailleurs.

Des évolutions certaines

La direction d'un hôtel de plus grande taille, voire de plusieurs établissements, ou l'expatriation, vers l'Extrême-Orient en particulier, constituent de réelles évolutions de carrière. Autre possibilité : quitter le secteur hôtelier pour mettre ses compétences à profit dans un secteur où l'accueil, le service et l'organisation sont recherchés. Enfin, toute création ou rachat d'hôtel nécessite au moins un an de recherches, de réflexions et de démarches administratives.

Accès au métier

Accès au métier

Un bac + 2 au minimum et quelques années d'expérience sont nécessaires pour accéder à la direction hôtelière. Mais, de plus en plus, le bac + 5 est le sésame pour accéder à la fonction.

Niveau bac + 2

  • BTS hôtellerie-restauration option A mercatique et gestion hôtelière
  • BTS responsable de l'hébergement

Niveau bac + 3

  • Une quinzaine de licences professionnelles permettent de se spécialiser en management hôtelier de petits hôtels ou d'établissements internationaux

Niveau bac + 5

  • Master en management hôtelier (Lyon 3, Montpellier 1, Université de Savoie, Toulouse 2...)
  • Diplôme d'école de commerce ou spécialisée (Institut Paul Bocuse, École de Savignac...)

En savoir plus

Témoignages

Michel, directeur général de l'Ibis Tour Eiffel Cambronne, à Paris

Une grande mobilité

"Pour devenir directeur d'hôtel, plusieurs étapes ont été nécessaires. J'ai d'abord postulé comme barman à l'hôtel Ibis de Bruxelles Grand'Place. Le métier m'a tellement plu que j'y suis resté. J'ai fait connaisssance avec les métiers qui m'entouraient. Comme je fermais mon bar vers 1 h du matin, j'avais le temps de voir comment se faisait une clôture d'hôtel. Après un passage par la case réception, j'ai obtenu un poste d'assistant de direction en mission pendant une année dans deux ou trois hôtels en Belgique. Puis je suis arrivé en France comme assistant. Après une expérience à Bourges dans un petit hôtel, je travaille aujourd'hui à Paris. J'ai toujours été mobile, car mon but était d'avoir plusieurs expériences avant de devenir directeur d'hôtel. Aujourd'hui, j'assure la direction d'un hôtel d'une capacité de 527 chambres et je gère 100 salariés."

(05/10/2011)

Ressources utiles

www.metiers-hotel-resto.fr

Site d'information sur les métiers et les formations de l'hôtellerie-restauration, réalisé par le ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie.

Publications

Publications Onisep

Les métiers de l'hôtellerie et de la restauration
collection Parcours, Onisep
parution 2014

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr