électronicien/ne automobile

Contrôle de trajectoire, dispositif anti-collision, système de navigation... les applications de l'électronique embarquée à bord des véhicules ne cessent d'augmenter. Le rôle de l'électronicien automobile, technicien high-tech, également.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

Je suis branché high tech

Mes passions : créer un site web, m'initier à la programmation, la culture geek (jeux vidéos, BD et mangas, web-séries…), les communautés virtuelles, booster les performances de mon PC, la technologie

Mes qualités : capacité d'analyse, esprit de synthèse, réactivité, inventivité, goût pour les énigmes à résoudre, rigueur, travail en équipe, technophile

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

L'électronicien automobile intervient sur tous les systèmes électriques et électroniques embarqués à bord des véhicules de tous types : allumage, injection électronique, éclairage, système antiblocage des freins, alarme, climatisation, autoradio, tableau de bord, ordinateur de bord, procédé de navigation... Ses activités sont variées : entretien, réglage, réparation, pose d'équipements.

Avec la complexité croissante des matériels électroniques, il doit parfaitement maîtriser les méthodes de diagnostic (démarche rationnelle de recherche de panne) et utiliser des appareils de test et de mesure sophistiqués. L'évolution des techniques, très rapide, impose une mise à jour régulière des connaissances. Minutie, précision, capacités d'analyse et de raisonnement sont nécessaires. Il peut travailler dans le garage d'un concessionnaire (représentant exclusif d'une marque automobile), chez un artisan réparateur indépendant ou dans l'armée.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

CAP maintenance des véhicules ou bac professionnel maintenance des véhicules, puis MC maintenance des systèmes embarqués de l'automobile.

Après le bac

BTS systèmes numériques option électronique et communication ou maintenance des véhicules ; DUT génie électrique et informatique industrielle ; Licence professionnelle mention maintenance et technologie (électronique, instrumentation ou organisation de la maintenance ou systèmes pluritechniques) ou mention métiers de l'instrumentation, de la mesure et du contrôle qualité ou mention métiers de l'électronique (communication, systèmes embarqués ou fabrication de cartes et sous-ensembles électroniques ou microélectronique, optronique) ou mention organisation, management des services de l'automobile.

Formation(s) correspondante(s)

D'autres formations préparent à ce métier. Consultez la liste ci-dessous pour connaître les modalités d’accès et l’organisation des études.

CAP ou équivalent
bac + 1
* Prix hors frais de port