énergéticien/ne

Au coeur de l'usine, l'énergéticien veille à la qualité, à la quantité et à la régularité de la vapeur émise, en l'ajustant aux besoins de la production. Autonome et réactif, il a le sens des responsabilités car sans vapeur, c'est toute l'usine qui s'arrête!

  • Salaire débutant
    1521€ brut
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Depuis la salle de contrôle, l'oeil rivé sur des écrans, l'énergéticien contrôle en permanence la qualité et la quantité de vapeur émise et l'ajuste en fonction des besoins de la production. Il vérifie notamment les mesures en CO2 ou en poussières. Il règle et optimise les paramètres de conduite de la chaufferie en temps réel et suit de près les quantités d'énergie produite et consommée. Son objectif : que la pression se maintienne à un niveau constant, car si la production de vapeur s'interrompt, c'est toute la fabrication qui s'arrête ! De plus en plus de chaufferies se modernisent et utilisent la production de vapeur pour fournir également de l'énergie, souvent cogénérée avec du gaz et/ou de la biomasse. Cela renforce le rôle et le domaine de compétence de l'énergéticien.

parution le 06/2016
* Prix hors frais de port
parution le 09/2015
* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

2 ans pour un BTS maintenance des systèmes, option B systèmes énergétiques et fluidiques ; pilotage de procédés (PP).

Formation(s) correspondante(s)