ferronnier/ère d'art

Spécialiste du fer forgé, le ferronnier d'art aménage intérieur (luminaires, tables...) et extérieur (rampes d'escaliers, grilles, portails...). Créateur, il dessine et innove constamment pour s'adapter à tous les styles d'architecture.

  • Salaire débutant
    1498€ brut

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

« La base du métier, c'est le dessin. » Car le ferronnier d'art est un créateur. Il conçoit et réalise des ouvrages en fer, en cuivre, mais aussi en inox, en acier, ou en plomb, destinés à la décoration intérieure (chenets, tables, lampadaires) et extérieure (portails, rampes d'escalier, grilles).

Qu'il s'agisse de créations contemporaines, de copies ou de restauration de modèles anciens, le ferronnier allie sens artistique et bonne connaissance du dessin (géométrique et d'art). Il travaille à partir d'esquisses, mais aussi de mesures et de repérages. Les pièces sont façonnées à la forge, en recherchant la perfection des volutes et des courbes. Les feuillagistes sont spécialisés dans l'élaboration de motifs ornementaux. Le ferronnier d'art peut être salarié ou artisan.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP ferronnier d'art, suivi du BMA ferronier d'art (2 ans) ; 3 ans pour le bac pro technicien en chaudronnerie industrielle, éventuellement complété, avec de l'expérience professionnelle, par le BM (brevet de maîtrise) ferronnier en 2 ans, diplôme des chambres des métiers.

Après le bac

2 ans pour obtenir le DMA décor architectural, option métal ; 3 ans pour le DN MADE mention matériaux.

* Prix hors frais de port