fleuriste

Roses, orchidées, plantes dépolluantes, exotiques, carnivores... le fleuriste propose à la vente une grande diversité de végétaux, de parfums, de formes et de couleurs. Ses compositions et ses bouquets accompagnent chaque événement important de la vie.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'ai la bosse du commerce

Mes passions : tenir un stand dans un vide-grenier, faire du troc avec mes amis, convaincre

Mes qualités : à l'aise avec les chiffres, sens de la répartie, écoute, enthousiasme, négociation, persuasion, sens du contact

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Bouquets à offrir, plantes vertes dépolluantes pour assainir une pièce, composition florale pour décorer une table : les occasions ne manquent pas de rendre visite à son fleuriste. Tôt le matin, celui-ci se rend aux halles pour s'approvisionner en fleurs coupées, plantes vertes et arbustes. Il veille à ne pas les abîmer pendant le transport et les stocke dans des conditions idéales de température et de lumière. Des notions de botanique sont alors utiles. Maniant les ciseaux avec dextérité, le fleuriste fait preuve de sens esthétique. Il sait marier les différentes essences, formes et couleurs.

Le fleuriste peut exercer dans une boutique, comme salarié ou comme patron, en libre-service dans une grande surface, sur les marchés ou dans une pépinière. Après plusieurs années comme vendeur de produits horticoles et de jardinage, il peut s'installer à son compte comme artisan, à condition d'avoir les fonds et d'être formé à la gestion.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP fleuriste, complété par un un BP fleuriste ou un BTM fleuriste (2 ans) ; 3 ans pour un bac pro technicien conseil, vente de produits de jardin.

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port