formateur/trice technique en agroéquipement

Le formateur technique est chargé de former des professionnels à l'utilisation ou à la réparation d'un nouvel équipement ou outil. Très recherché, il travaille généralement chez un constructeur, un importateur ou un distributeur.

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Les innovations sont régulières chez les constructeurs en agroéquipement : ils ont besoin de nombreux formateurs techniques pour transmettre aux vendeurs et aux techniciens de maintenance les spécificités des nouveaux modèles qu'ils mettent sur le marché.

Avant cela, le formateur suit lui-même une formation et conçoit les documents pour les stagiaires. Il doit être à l'aise avec l'anglais ou l'allemand technique.

Devant un groupe d'une dizaine de techniciens, il explique les nouveautés d'une machine ou d'un logiciel, en salle de classe pour la théorie et à l'atelier pour la pratique. Une session de formation dure de 2 à 4 jours selon le cas, mais il peut aussi faire de l'assistance par téléphone ou en ligne.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

La plupart des formateurs techniques ont un diplôme bac + 2/3 de type BTS ou licence professionnelle. Si 2 années d'expérience sont un plus au moment du recrutement, la pénurie de formateurs techniques permet aux débutants d'être souvent recrutés à l'issue d'un stage ou d'une formation en alternance qui leur a permis d'apprendre le métier et de faire leurs preuves.

Après le bac

De bac + 2 (BTS techniques et services en matériels agricoles, TSMA ; BTS des secteurs de la mécanique, de l'automobile... BTSA génie des équipements agricoles, GDEA) à bac + 3 (licence pro mention maintenance et technologie : systèmes pluritechniques) jusqu'à bac + 5 (master ou diplôme d'ingénieur généraliste ou spécialisé).

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port