Imprimer

< Retour à la page précédente

Fiche métier

géographe

Comprendre l'organisation de l'espace, tel est l'objectif du géographe. Outre l'enseignement, ses recherches trouvent des applications dans de nombreux domaines : risques, aménagement, environnement, urbanisme, développement durable...

  • geographe
  • Niveau d'accès : bac + 5
  • Salaire débutant : 2000 €
  • Statut(s) : Statut fonctionnaire, Statut salarié
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Enseignement - Formations,
    Fonction publique

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime faire des expériences

Le métier

Nature du travail

Enseigner et chercher

La plupart des géographes se dirigent vers l'enseignement. Dans le secondaire, ils enseignent également l'histoire ; dans le supérieur, ils sont aussi chercheurs et doivent régulièrement publier le résultat de leurs recherches tout en encadrant des étudiants.

Établir cartes et rapports

Pour mener ses études, le géographe réalise des enquêtes de terrain. Il collabore avec des architectes, urbanistes et paysagistes. Il rédige des rapports, croise des données informatiques et propose des solutions. Il peut également établir des cartes détaillées ou thématiques.

Accompagner l'aménagement de l'espace

Par son analyse de l'espace et de ses caractéristiques physiques, le géographe contribue à prévenir les risques liés à certains aménagements qui n'ont pas intégré les conditions et les contraintes des milieux naturels. Les décideurs (nationaux, régionaux et locaux) utilisent ses recherches et les pistes qu'il propose pour mieux organiser le territoire, corriger les déséquilibres issus de la répartition des populations, et améliorer la qualité de vie des citoyens.

Le géographe oriente les choix de grands travaux d'aménagement pour mieux exploiter les ressources naturelles du territoire, comme l'eau des fleuves, tout en préservant les différents milieux géographiques.

Compétences requises

De la transmission à la concentration

Le plus souvent enseignant-chercheur, le géographe doit allier sens pédagogique et envie de transmettre, avec le goût de la recherche et de l'écriture. Cette double casquette nécessite une bonne organisation et l'habileté à passer d'une tâche à l'autre.

Dans tous les cas, outre le savoir scientifique de la géographie (concepts de milieu naturel, de paysage, de région, d'espace, de territoire), le géographe doit également être capable de vulgariser ses connaissances.

Maîtrise du traitement numérique de l'information

Le géographe doit maîtriser un certain nombre d'outils spécifiques : cartes, modèles graphiques, SIG (systèmes d'information géographique), télédétection... Le traitement numérique de l'information permet d'obtenir des représentations très détaillées des territoires observés. L'aptitude du géographe à saisir et à comprendre le territoire dans son ensemble lui permet de conduire des projets d'aménagement ou d'urbanisme.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Analyse de données

Pour avoir une vue complète des incidences des activités de l'homme sur l'environnement, le géographe s'appuie sur les analyses d'autres chercheurs. Il utilise par exemple des statistiques pour produire des études chiffrées, recourt parfois à des enquêtes auprès des populations. C'est un travail d'équipe, souvent pluridisciplinaire.

Représentation graphique

Le géographe construit des représentations graphiques (schémas, croquis, cartes). Les données sont saisies dans des SIG (systèmes d'information géographique), qui permettent d'élaborer des représentations spatiales et des cartes, afin de cibler, par exemple, des zones à aménager.

Études de terrain

Il peut également faire des enquêtes de terrain ainsi que des relevés. De plus, lorsqu'il est consultant dans un cabinet spécialisé, le géographe doit souvent se déplacer chez ses clients : communes, cabinets d'architecture ou d'urbanisme, PME (petites et moyennes entreprises), etc.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

À partir de 2000 euros (+ primes ou indemnités) brut par mois dans le public. Variable dans le privé.

Intégrer le marché du travail

Dans l'enseignement

Si le terrain d'études du géographe est vaste, les possibilités d'emploi sont limitées. L'enseignement reste le premier débouché des géographes, et une valeur sûre avec 685 postes offerts au CAPES (certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du 2d degré) externe d'histoire-géographie en 2015. Cependant, plus on monte dans l'échelle, plus les postes sont rares (38 postes pour l'agrégation de géographie).

En collectivité

Avec une double compétence en aménagement ou en informatique par exemple, le géographe peut exercer au sein d'un établissement public ou d'une collectivité territoriale en tant que chargé de mission environnement ou aménageur-développeur. Le renforcement de la décentralisation lui offre de nouveaux débouchés.

Consultants

Les bureaux d'études et les cabinets de conseil privés emploient également quelques géographes dans les domaines de l'urbanisme et du développement local notamment.

Le géographe chercheur peut se réorienter vers la coopération ou être consultant pour un ministère ou l'ambassade d'un pays qu'il connaît bien. Cependant, cela ne concerne que de très petits effectifs.

Accès au métier

Accès au métier

À côté de l'université qui possède la quasi-exclusivité des formations en géographie (de la licence jusqu'au master), quelques établissements forment également les géographes : les écoles normales supérieures (ENS) de Lyon et Cachan, accessibles après une classe préparatoire, assurent la préparation à l'agrégation de géographie ; l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) forme les étudiants à la recherche ; l'École nationale des sciences géographiques (ENSG) formant plutôt aux métiers de la cartographie.

Niveau bac + 3

  • Licence mention géographie ; sciences géographiques ; géographie et aménagement...
  • Licence professionnelle mention développement de projets de territoires ; mention métiers de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme ; mention cartographie, topographie et  systèmes d'information géographique...

Niveau bac + 5

  • Master mention géographie ; mention géographie, aménagement, environnement et développement ; mention gestion des territoires et développement local, mention géomatique ...
  • Diplôme d'ingénieur de l'École nationale des sciences géographiques

En savoir plus

Témoignages

Hadrien, maître de conférences à l'université Paris 4

Enseignement et recherche

"Je dois faire au minimum 192 heures d'enseignement par an. En réalité, c'est souvent plus que ça. À cela s'ajoute aussi une grosse partie administrative : le suivi des étudiants, l'organisation du tutorat, l'accueil des étudiants Erasmus, etc. C'est très prenant, et la difficulté est de se ménager du temps pour la recherche et le terrain. J'aime beaucoup l'enseignement car, à ce niveau, on est amené à partager sur des thèmes qui nous passionnent. On est beaucoup plus proche de notre discipline que dans l'enseignement secondaire. En dehors de l'enseignement, la géographie ouvre sur de nombreux domaines professionnels comme l'urbanisme, l'environnement, la coopération internationale. Les études comportent des stages de terrain et l'anglais ; cela permet de se spécialiser. Les étudiants en géographie acquièrent une maîtrise de la cartographie très appréciée, notamment par les petites communes qui n'ont pas forcément les moyens de faire appel à des bureaux d'études."

(19/03/2016)

Ressources utiles

[sigle] -  Association de géographes français
http://cths.fr

Vient de paraître

Pour
les professionnels