Imprimer
Accueil Secteurs Fiches métier informaticien industriel / informaticienne industrielle

< Retour à la page précédente

Fiche métier

informaticien industriel / informaticienne industrielle

Dans l'industrie, l'informatique est omniprésente. Elle permet de piloter robots et automates. De la conception des produits à leur livraison, en passant par leur fabrication, les informaticiens industriels (techniciens et ingénieurs) se révèlent indispensables.

  • Niveau minimum d'accès : bac + 2
  • Salaire débutant : 1466 €
  • Statut(s) : Statut salarié
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    multisecteurs

  • Centre(s) d'intérêt :

    Je suis branché high tech

Le métier

Nature du travail

Optimiser la chaîne de production

Dans les ateliers de production industrielle, les automates règnent en maîtres. Ces différentes machines sont pilotées par des ordinateurs qui leur permettent de dialoguer et de fonctionner. C'est ce qu'on appelle l'informatique industrielle. Elle est omniprésente depuis la conception des produits jusqu'à leur livraison, en passant par leur fabrication. Le rôle de l'informaticien industriel : optimiser le déroulement du processus de production afin d'améliorer la productivité de l'entreprise.

Informatiser des ateliers

L'informaticien industriel conçoit l'architecture matérielle des ateliers automatisés, décidant que tel ordinateur commandera tel bras de robot ou que tel autre pilotera le chariot qui permet de transporter des pièces. Il assure la partie logicielle, en adaptant des modules standard ou en créant des logiciels spécifiques. C'est aussi lui qui crée un programme fixant le planning de production de l'atelier. Son périmètre d'activité peut toucher à la CAO (conception assistée par ordinateur), à la FAO (fabrication assistée par ordinateur) et à la GPAO (gestion de production assistée par ordinateur)...

Anticiper les évolutions technologiques

L'informaticien industriel doit parallèlement veiller au fonctionnement au jour le jour, et prévoir l'évolution du système. Il améliore et fiabilise les équipements existants en modifiant des programmes et en intégrant de nouveaux matériels.

Compétences requises

Féru de technique

L'informaticien industriel dispose d'un bagage technique important. Il connaît les différents langages informatiques, les logiciels et matériels, et maîtrise les systèmes de production. Il s'intéresse aux nouvelles technologies et se tient au courant des dernières innovations.

À l'écoute

La dimension relationnelle du métier n'est pas à négliger. L'ingénieur en informatique industrielle doit savoir encadrer une équipe. D'autre part, il est à l'écoute de ses clients afin d'identifier leurs besoins et leurs contraintes, puis de les traduire en termes techniques. De son côté, le technicien doit faire preuve de bonnes qualités relationnelles pour communiquer avec les chefs de projet, les ingénieurs, et les professionnels des différents services de l'entreprise.

Anglais pratique et technique

Par ailleurs, une excellente maîtrise de l'anglais est indispensable pour s'insérer dans des groupes industriels de plus en plus internationaux. L'anglais technique a aussi son importance, ne serait-ce que pour comprendre la documentation.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Au sein d'une SSII ou chez le client

Ingénieurs et techniciens en informatique industrielle peuvent exercer pour le compte d'une SSII (société de services en d'ingénierie informatique). Cette dernière les missionne pour des projets chez ses clients (activités en régie) ou, au contraire, les installe dans ses locaux (activités au forfait).

Dans le bureau d'études d'une entreprise

Ils peuvent aussi exercer au sein du bureau d'études d'une entreprise industrielle. Toutes sortes de productions sont automatisées et de nombreuses sociétés sont donc susceptibles d'employer des informaticiens industriels.

Autonomie de rigueur

L'ingénieur en informatique industrielle travaille en autonomie, mais peut être amené à encadrer des techniciens en informatique industrielle. Il exerce son métier le plus souvent dans un bureau, mais il se déplace également sur le terrain.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

De Smic à 2000 euros brut par mois (pour niveau technicien).

2900 euros brut par mois (pour niveau ingénieur).

Intégrer le marché du travail

De bonnes perspectives

Les opportunités d'emploi sont réelles pour les informaticiens industriels, techniciens comme ingénieurs. Ils s'insèrent dans toutes sortes d'industries : automobile, agroalimentaire, chimique, pharmaceutique, aéronautique, mécanique...

Des évolutions de carrière

Avec l'expérience, le technicien en informatique industrielle peut évoluer vers des fonctions d'ingénieur. Les ingénieurs débutent généralement à des postes d'ingénieur développement. Après quelques années, ils peuvent évoluer vers des emplois de chef de projet en informatique industrielle. Ces derniers sont de véritables chefs d'orchestre, intervenant de la conception du projet jusqu'à sa livraison au client. Au-delà de leur fonction technique, ils assument l'encadrement de l'équipe projet.

Accès au métier

Accès au métier

Le métier de technicien en informatique industrielle est accessible avec un BTS ou un DUT, qui peut être complété par une licence pro en 1 an.

Pour la fonction d'ingénieur, il faut aller jusqu'à bac + 5. Beaucoup d'écoles d'ingénieurs proposent des spécialisations en informatique industrielle. On y entre sur concours, directement après le bac pour 5 ans d'études, ou après un bac + 2 (notamment classes préparatoires, DUT...) pour 3 ans. À l'université, quelques masters sont centrés sur l'informatique industrielle. On y accède après une licence mention informatique ou EEA (électronique, énergie électrique, automatique)...

Niveau bac + 2

  • BTS systèmes numériques (option informatique et réseaux)
  • DUT GEII ; réseaux et télécommunications ; informatique

Niveau bac + 3

  • Licence pro mention métiers de l'électricité et de l'énergie, mentions métiers de l'électronique...

Niveau bac + 5

  • Masters mention informatique ; mention électronique, énergie électrique, automatique (EEA) ; mention automatique, robotique
  • Diplôme d'écoles d'ingénieurs

Exemples de formations

Après BAC

bac + 2

bac + 3

bac + 5

bac + 6

En savoir plus

Témoignages

Guillaume, technicien en informatique industrielle à la SNCF à La Plaine-Saint-Denis (93)

Faire circuler les trains

"Au sein d'une section de 10 personnes, je m'occupe d'un logiciel qui permet notamment de gérer le suivi des trains et la signalisation sur les voies. Je rédige les cahiers des charges pour une entreprise extérieure qui développe ce logiciel. Responsable du suivi de développement d'un module, j'homologue celui-ci avant sa diffusion sur site. Une fois cette étape franchie, j'exerce une mission annexe de support technique afin d'aider les professionnels de la maintenance à résoudre les problèmes rencontrés. Je me déplace très rarement car tout se fait à partir de mon bureau à la direction de l'ingénierie de la SNCF. Ce que j'aime, c'est l'aspect concret de ce métier : résoudre des problèmes en faisant le lien entre le matériel et le logiciel."

(21/04/2012)

Ressources utiles

www.passinformatique.com

Site d'information sur les métiers de l'informatique

www.lemondeinformatique.fr

Site Internet du Monde informatique

www.syntec-numerique.fr

Syntec Numérique, chambre syndicale des ESN (entreprises de services du numérique)

Publications

Publications Onisep

Les métiers de l'informatique
collection Parcours, Onisep
parution 2014

Les métiers de la mécanique
collection Parcours, Onisep
parution 2014

Vient de paraître

Pour
les professionnels