ingénieur/e du son

À la fois artiste et technicien, l'ingénieur du son assure la qualité du son produit pour une réalisation audiovisuelle, un album de musique, un concert ou un spectacle. Il allie pratique musicale et maîtrise de technologies complexes.

Ce métier me correspond-il ?

Je rêve d'un métier artistique

Mes passions : dessiner ou créer de beaux objets, les logiciels 3D, la BD et le cinéma, les jeux de rôle

Mes qualités : bon coup de crayon, créativité, observation, patience, perfection, sensibilité

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Sans l'ingénieur du son, un concert ne serait qu'un brouhaha où seuls les instruments les plus puissants se feraient entendre. Grâce à lui, cela devient un ensemble de sons équilibrés, nuancés, agréables à entendre. Grâce à ses connaissances techniques, scientifiques et artistiques, ce professionnel sait capter, mixer, enregistrer, diffuser les sons et effectuer des montages. Il peut travailler à la production de spectacles vivants, à l'enregistrement d'albums musicaux, dans l'audiovisuel.

Ses collaborateurs ? Des techniciens, des perchmen, des opérateurs. Si son emploi du temps peut comporter des périodes intenses suivies d'accalmies, son activité reste fortement liée à la programmation artistique et aux commandes de productions cinématographiques ou audio- visuelles.

Beaucoup d'ingénieurs du son travaillent avec le statut d'intermittent du spectacle. Ils ont généralement acquis une expérience en tant qu'assistants. Ils se sont fréquemment éduqué l'oreille en jouant d'un instrument de musique.

* Prix hors frais de port
Les études d'art
parution le 04/2016
Bd, design, cinéma d’animation, mode, musique, danse, théâtre... les domaines de la création font rêver. Et les lycéens sont toujours plus nombreux à envisager une formation supérieure artistique. Pour les aider à construire leur projet, cette nouvelle édition présente les filières de formation (arts appliqués, beaux-arts, conservatoires, prépas, grandes écoles, universités...). Avec, pour chaque filière, toutes les informations utiles : durée des études, niveau d’entrée, coût de la scolarité, organisation des cursus, diplômes délivrés, débouchés... autant de critères à prendre en compte. La partie mode d’emploi revient sur les aspects pratiques : la sélection (zoom sur les épreuves, constitution du book), l’inscription avec la procédure APB (Admission post-bac) ou hors APB, la mise à niveau (pour qui ? pour quoi ?), l’année préparatoire artistique (où la faire ?), les études à l’étranger (quand et comment partir ?)… sans oublier les informations destinées aux jeunes en situation de handicap. Sont ensuite présentés les domaines possibles (arts plastiques, de l’image, du spectacle, culture, design d’espace, de produit ou graphique, illustration, restauration...). Les caractéristiques de chaque cursus sont mises en avant : spécialité, pédagogie, reconnaissance du diplôme, réputation de l’école. Autant de données précieuses pour les jeunes qui souhaitent suivre ces études.Un guide pratique recense toutes les coordonnées des établissements de formation.
Bd, design, cinéma d’animation, mode, musique, danse, théâtre... les domaines de la création font rêver. Et les lycéens sont toujours plus nombreux à envisager une formation supérieure artistique. Pour les aider à construire leur projet, cette nouvelle édition présente les filières de formation (arts appliqués, beaux-arts, conservatoires, prépas, grandes écoles, universités...). Avec, pour chaque filière, toutes les informations utiles : durée des études, niveau d’entrée, coût de la scolarité, organisation des cursus, diplômes délivrés, débouchés... autant de critères à prendre en compte. La partie mode d’emploi revient sur les aspects pratiques : la sélection (zoom sur les épreuves, constitution du book), l’inscription avec la procédure APB (Admission post-bac) ou hors APB, la mise à niveau (pour qui ? pour quoi ?), l’année préparatoire artistique (où la faire ?), les études à l’étranger (quand et comment partir ?)… sans oublier les informations destinées aux jeunes en situation de handicap. Sont ensuite présentés les domaines possibles (arts plastiques, de l’image, du spectacle, culture, design d’espace, de produit ou graphique, illustration, restauration...). Les caractéristiques de chaque cursus sont mises en avant : spécialité, pédagogie, reconnaissance du diplôme, réputation de l’école. Autant de données précieuses pour les jeunes qui souhaitent suivre ces études.Un guide pratique recense toutes les coordonnées des établissements de formation.
* Prix hors frais de port