ingénieur/e en énergie solaire

De l'abri solaire qui recharge un véhicule électrique à la centrale qui produit de l'électricité, l'ingénieur en énergie solaire conçoit et pilote des projets au coeur de l'énergie " verte ".

  • Salaire débutant
    2800€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime faire des expériences

Mes passions : la physique-chimie et les SVT (dont les expériences en labo), les jeux scientifiques, mon microscope et ma loupe

Mes qualités : curiosité, inventivité, réactif/ve aux solutions à apporter en cas de problème, méthode, goût pour les énigmes, autonomie, à l'aise avec les matières scientifiques, technophile

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Rentabiliser le rayonnement du soleil : tel est le rôle de l'ingénieur en énergie solaire. Pour cela, il dispose de 2 techniques : le solaire thermique, qui permet d'obtenir de l'eau chaude ou du chauffage, par exemple ; le solaire photovoltaïque, qui produit de l'électricité. Cet ingénieur conçoit les installations qui convertissent les radiations solaires en énergie. Le plus souvent, il s'agit d'intégrer des panneaux photovoltaïques aux toitures de bâtiments. Des projets plus importants consistent à implanter des centrales au sol, sur des terrains dont la superficie peut couvrir 30 hectares. L'ingénieur en énergie solaire est responsable des dossiers techniques et administratifs : études environnementales, choix techniques, demandes d'autorisation, organisation de la consultation publique le cas échéant. Il supervise également les travaux effectués par des entreprises spécialisées.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

5 ans pour obtenir un diplôme d'ingénieur ou un master. Quelques écoles et universités proposent une spécialisation en énergie solaire ou en énergies renouvelables.

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port