Il coordonne et organise les activités d'intégration d'un satellite, notamment en supervisant l'assemblage des différentes parties, puis il teste la résistance de l'engin avant de le lancer sur orbite.

  • Salaire débutant
    3000€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

L'ingénieur intégration satellite coordonne et organise les activités d'intégration d'un satellite en supervisant l'assemblage de ses différentes parties, puis en testant la résistance de l'engin avant de le lancer sur orbite. Il doit organiser de bout en bout son assemblage pour aboutir à un ensemble cohérent prêt à être envoyé dans l'espace. Pour cela, il planifie et coordonne le travail des différents intervenants sur l'intégration du satellite : monteurs, techniciens essais... Pour s'assurer que la satellite résistera une dizaine d'années à ses contraintes environnementales, il réalise des campagnes d'essais au sol. Il soumet l'engin à de forts champs électromagnétiques comme ceux qu'on trouve en orbite terrestre, au vide thermique (températures extrêmes), à l'accélération... À chaque fois, il vérifie qu'aucune pièce ne casse ou ne se détache. Car, une fois en orbite, plus moyen de réparer le satellite. Une grande partie de son temps est donc consacrée à vérifier le positionnement et le fonctionnement optimal des pièces.

Les formations et les diplômes

Après le bac

Bac + 5 (au minimum) : diplôme d'ingénieur ou master mention aéronautique et espace ou autres mentions en lien avec télécommunications, électronique, mécanique, électrique, avionique, optique, propulsion, thermique...

Formation(s) correspondante(s)