ingénieur/e radioprotection

Spécialiste de la prévention des risques dans le domaine de la radioactivité, l'ingénieur radioprotection a un rôle clé dans l'industrie nucléaire qui a encore de beaux jours devant elle.

  • Salaire débutant
    4100€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime faire des expériences

Mes passions : la physique-chimie et les SVT (dont les expériences en labo), les jeux scientifiques, mon microscope et ma loupe

Mes qualités : curiosité, inventivité, réactif/ve aux solutions à apporter en cas de problème, méthode, goût pour les énigmes, autonomie, à l'aise avec les matières scientifiques, technophile

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Garant de la sécurité dans les centrales nucléaires, l'ingénieur radioprotection conçoit la politique de prévention du site. En ingénierie, il est chargé d'adapter et d'améliorer les moyens et outils de mesure et de prévention. Il analyse les postes de travail présentant un risque d'exposition aux rayonnements. Il détermine et choisit le matériel adapté, et fait réaliser des mesures de rayonnement. En cas d'incident, il réagit immédiatement en proposant des solutions adaptées pour éviter toute contamination. Il s'assure aussi bien de la protection des hommes que de celle de l'environnement, et réfléchit à la manière de minimiser les risques de radiations. C'est ainsi qu'il peut être amené à concevoir des outils, comme un robot, pour éviter d'exposer un homme lors d'une opération de maintenance. En relation avec tous les services de l'entreprise, il informe, communique et rassure. Il doit intervenir immédiatement en cas d'incident ou d'anomalie. Il travaille en équipe, notamment avec des techniciens chargés des mesures sur le terrain.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

Bac + 5  diplôme d'ingénieur spécialisé ou master en énergie nucléaire, risques et environnement...

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port