ingénieur/e réservoir

Dans un contexte de pénurie et de flambée des prix du pétrole, l'ingénieur réservoir oriente tout son savoir vers l'optimisation de l'exploitation. C'est un personnage clé dans l'industrie pétrolière, depuis la prévision jusqu'au suivi de la production.

  • Salaire débutant
    2500€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Chercheur lié au terrain, l'ingénieur réservoir a pour mission d'optimiser la production d'un puits de pétrole. Aujourd'hui, on ne peut extraire d'un gisement que 35 % du précieux liquide. Ses recherches sont donc très importantes pour l'industrie pétrolière qui, en temps de pénurie, cherche par tous les moyens à améliorer sa production. Grâce à ses analyses et à ses modélisations informatiques, l'ingénieur réservoir émet des préconisations opérationnelles concernant le nombre, l'emplacement et la nature des puits à réaliser. Selon les cas, son travail porte uniquement sur la recherche ou va jusqu'au suivi sur le terrain où il reçoit des données en temps réel des puits. Il peut alors adapter au fur et à mesure ses recommandations. Il travaille en équipe dans un bureau d'études ou en société de services avant d'être éventuellement recruté par une compagnie pétrolière. Mobile et adaptable, c'est un scientifique de haut niveau dont la carrière se fait en partie à l'international. La maîtrise de l'anglais est donc indispensable. Le métier d'ingénieur réservoir peut être davantage orienté vers la recherche ou la production, en fonction de sa formation d'origine.

parution le 06/2016
* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

Bac + 5 : diplôme d'ingénieur ou master spécialisé en géosciences, physique, physique-chimie, mécanique des fluides... ou bac + 8 (doctorat).

Formation(s) correspondante(s)