microtechnicien/ne

Horlogerie, appareils photo, instruments de mesure... L'univers des microtechniques inclut tous les appareils miniaturisés utilisant plusieurs technologies : micromécanique, microélectronique, optique, électrotechnique... Selon son niveau de qualification, le microtechnicien occupe un poste de concepteur ou d'opérateur.

  • Salaire débutant
    1498€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Montre, robot, prothèse : le microtechnicien participe à la fabrication de produits miniaturisés. Le concepteur en microtechniques donne vie au projet. C'est lui qui choisit les solutions techniques adaptées aux matériaux, au procédé de fabrication, au coût et à la qualité attendue. Il réalise une maquette numérique et met au point le prototype. Des tests grandeur réelle permettent de définir les opérations de fabrication et la gamme de montage. Le professionnel crée chacune des pièces sur machine d'usinage, les assemble et procède aux contrôles finals.

L'opérateur (ou technicien de fabrication) intervient plutôt sur le produit fini. À partir des schémas et des plans, il assemble et monte le produit par soudage ou vissage. Ce qui nécessite de préparer les outillages et d'assurer les approvisionnements en pièces et composants. À lui aussi de contrôler les appareils fabriqués et, au besoin, de les régler, de réparer et remettre en service les systèmes. Spécialiste de l'infiniment petit, ce professionnel, doit faire preuve de dextérité, de minutie et de logique. Le microtechnicien intervient sur des produits aux technologies en constante évolution. Il lui faut sans cesse s'adapter et développer des connaissances variées : dessin, mécanique, électronique, optique, robotique, techniques d'usinage et d'assemblage, etc.

Outre l'horlogerie et la mécanique de précision, le microtechnicien peut notamment exercer dans l'automobile, l'aéronautique ou l'optique-lunetterie.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

3 ans pour préparer le bac pro microtechniques ou le bac STI2D, bien adapté pour une poursuite d'études en BTS ou DUT.

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS conception et industrialisation en microtechniques ou le DUT génie mécanique et productique orientation micromécanique.

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port