oenologue

Son palais ne le trompe jamais ! Dégustateur hors pair, technicien et chimiste, l'oenologue supervise tous les stades de la production du vin, du cep de vigne à la table. Son credo : la qualité.

  • Salaire débutant
    2080€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'ai le sens du contact

Mes passions : mes amis, organiser des fêtes, partager mes passions, les sports collectifs, les réseaux sociaux

Mes qualités : à l'aise avec les autres, compassion, confiance en soi, écoute, solidarité, partage

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Menacés par la concurrence, seuls les vins qui seront de qualité resteront encore produits. Spécialiste de la vigne et du vin, l'œnologue va conseiller le viticulteur pour l'aider à améliorer sa production, à différents niveaux : choix des cépages et de la plantation des vignes, analyse des raisins, contrôle de la fermentation du vin, de la distillation des eaux-de-vie et des apéritifs, choix des traitements appliqués aux vins et de leur mise en bouteilles…

Dans tous les cas, il est un fin connaisseur en vin, un expert dégustateur et un technicien de haut niveau. On lui confie parfois des tâches de commercialisation et de promotion des vins.

Les œnologues peuvent exercer dans les laboratoires et les coopératives de grands crus et de vins de pays. Les femmes font leur entrée dans ce métier, où elles sont très appréciées. Une bonne endurance est nécessaire car, pendant les vendanges et les mois qui suivent, l'œnologue travaille 7 jours sur 7 pendant 12 heures par jour. Il doit être très mobile pour pouvoir se rendre d'un domaine viticole à un autre.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

5 ans pour obtenir le diplôme national d'œnologie via une licence (bac + 3) en sciences biologiques, chimiques, agronomiques… ou via un BTSA viticulture-œnologie ou un DUT génie biologique (bac + 2), complété par une licence professionnelle (1 an).

* Prix hors frais de port