Imprimer
Accueil Secteurs Fiches métier opérateur / opératrice de fabrication de produits alimentaires

< Retour à la page précédente

Fiche métier

opérateur / opératrice de fabrication de produits alimentaires

Au sein d'un atelier de fabrication industrielle, l'opérateur transforme les matières premières en produits destinés à l'alimentation. Découpe, cuisson, mise en barquettes ou en bouteilles... il assure une ou plusieurs étapes de la réalisation d'un produit.

  • operateur-trice-de-fabrication-de-produits-alimentaires
  • Niveau d'accès : CAP ou équivalent
  • Salaire débutant : 1466 €
  • Statut(s) : Statut salarié
  • Synonymes : Opérateur/trice de conditionnement de produits alimentaires,
    Opérateur/trice de production de produits alimentaires,
    Préparateur/trice de produits alimentaires
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Agro-alimentaire

  • Centre(s) d'intérêt :

    Je suis branché high tech,
    Réparer, bricoler, j'adore ça

Le métier

Nature du travail

Fabriquer des aliments

Pétrir une pâte, cuire un jambon, fabriquer une sauce, découper des légumes... sur une ligne de production d'aliments en série, l'opérateur assure une ou plusieurs de ces tâches. Il travaille manuellement ou en s'aidant de machines automatisées : broyeur, mélangeur, four...

Vérifier chaque étape

Il surveille le déroulement des opérations et la stabilité des différents indicateurs (température, pression...) ainsi que le contrôle de l'hygiène et de la qualité du produit alimentaire. À tous les stades, il vérifie l'aspect des matières premières, les dosages, la dimension, la couleur ou la conformité du conditionnement. L'objectif est que chaque produit ne présente aucun défaut, ni visuel, ni gustatif.

Assurer la maintenance

L'opérateur prépare et règle les installations. Il veille à leur approvisionnement en matières premières, en suivant les consignes de fabrication et le cahier des charges du produit. Afin de garantir des normes d'hygiène très strictes, il nettoie et désinfecte les installations. À lui d'enregistrer les données relatives au suivi de fabrication sur des fiches de contrôle : densité des pâtes, cuisson, quantité des produits traités...

Compétences requises

Habile et vigilant

Qu'il découpe des légumes ou surveille la cuisson d'une pâte, l'opérateur connaît les produits et leurs modes de fabrication et de conditionnement. Une partie de la production dépendant de son travail, il doit être habile, précis et vigilant.

Rigoureux et adaptable

Il suit scrupuleusement les recettes, les temps de préparation, la fréquence des contrôles-qualité du produit et les normes d'hygiène. De bonnes capacités d'adaptation permettent au professionnel de changer de poste ou de fabriquer de nouveaux produits si l'entreprise crée des recettes.

Résistant physiquement

L'esprit d'équipe est apprécié dans ce métier, ainsi qu'une bonne résistance physique pour assurer la continuité de la production. En travail dit « posté », ce professionnel peut travailler selon des horaires décalés : de 5 h à 13 h, de 13 h à 21 h ou la nuit. On parle alors d'organisation en « trois huit » pour ces 3 plages horaires de 8 heures consécutives, effectuées par roulement d'une semaine à l'autre.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Petite ou moyenne entreprise

L'opérateur de fabrication travaille surtout dans les industries alimentaires comme les laiteries, les boulangeries, les industries transformatrices de viande, les charcuteries ou les entreprises de plats cuisinés. Il a de bonnes chances d'intégrer une petite ou une moyenne entreprise, car 90 % des sociétés alimentaires comptent moins de 250 salariés.

Poste fixe ou polyvalent

Employé dans un atelier, l'opérateur de fabrication peut occuper un poste fixe sur une ligne de production, où ses gestes sont plutôt répétitifs. Dès qu'il devient polyvalent, son travail est plus varié. Il passe d'un atelier à l'autre et intervient dans les différentes étapes de fabrication d'un produit.

Pas complètement autonome

Au sein d'une équipe d'opérateurs, cet ouvrier qualifié dépend d'un chef d'équipe ou du responsable de l'atelier avec des consignes de travail précises : sur la fabrication, les normes de qualité du produit, l'hygiène et la sécurité.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Smic.

Intégrer le marché du travail

Place à la production

Avec 414 000 salariés et plus de 10 000 entreprises, l'agroalimentaire est la deuxième industrie française en nombre d'emplois. Ce secteur offre des débouchés, surtout dans les métiers liés à la production alimentaire.

Polyvalence appréciée

Les opérateurs de fabrication font partie des profils les plus recherchés. Un ouvrier polyvalent maîtrisant différents procédés de fabrication sera très apprécié dans les PME. Dans la boulangerie ou la charcuterie industrielles, les entreprises embauchent plus facilement des spécialistes : boulangers ou charcutiers-traiteurs.

Promotion possible

Avec de l'expérience, un opérateur de fabrication qui conduit des machines automatisées peut évoluer vers un poste de conducteur de ligne de production. Il peut aussi devenir chef d'équipe ou responsable d'unité de fabrication.

Accès au métier

Accès au métier

Du CAP au bac pro, plusieurs diplômes permettent d'accéder à ce métier.

Après la 3e

  • CAP boucher ; charcutier-traiteur ; chocolatier-confiseur ; poissonnier ; glacier fabricant ; pâtissier ; conduite de systèmes industriels, option agroalimentaire
  • CAP agricole opérateur en industries agroalimentaires, option transformation de produits alimentaires ou option conduite des machines

Niveau bac

  • Bac pro boucher-charcutier-traiteur ; boulanger-pâtissier ; industries de procédés ; bio-industries de transformation
  • BP industries alimentaires

En savoir plus

Témoignages

Danielle, agente de production alimentaire

Le poisson dans tous ses états

"Je travaille dans une entreprise qui vend du saumon. Le poisson est répertorié et contrôlé à l'arrivée, puis il part sur la chaîne vers différents ateliers. Dans l'atelier de filetage, je travaille sur le dos du saumon. Puis le poisson part en atelier de découpe où il est mis en darne ou en pavé. Un troisième atelier recueille les morceaux qui ne peuvent être vendus en produits nobles, pour être valorisés et cédés à des industriels pour faire des plats cuisinés."

(27/10/2011)

Ressources utiles

alimetiers.com

Site d'informations grand public, créé par les professionnels, sur les métiers et le secteur de l'agroalimentaire

www.ania.net

Association nationale des industries alimentaires

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr