Imprimer
Accueil > Secteurs > Fiches métier > professeur(e) dans l'enseignement agricole

< Retour à la page précédente

Fiche métier

professeur(e) dans l'enseignement agricole

Le professeur dans l'enseignement agricole délivre des savoirs généraux, technologiques et professionnels à des élèves qui se destinent aux métiers de l'agriculture et de la pêche. Théorie et pratique sont toujours complémentaires.

  • professeur-e-dans-l-enseignement-agricole

Le métier

Nature du travail

Un vaste champ

L'enseignement agricole couvre tout ce qui touche à la culture du sol (céréales, fleurs, forêts...), à l'élevage des animaux et aux métiers de la pêche. Selon sa spécialité et son établissement, le professeur en lycée agricole peut enseigner les lettres modernes ou les techniques d'aquaculture ; les sciences et techniques de la vigne et du vin ou celles de l'élevage ; les mathématiques et les sciences physiques ou l'électrotechnique et l'électronique maritimes...

Un enseignement pratique

Les élèves souhaitent généralement apprendre un métier précis et trouver du travail le plus tôt possible. Les professeurs répondent à leurs attentes par des enseignements pratiques et par une préparation à l'insertion sociale et professionnelle.

Un travail d'équipe

Les enseignants travaillent beaucoup en équipe. Chacun contribue à définir les projets de l'établissement, participe à l'orientation des élèves avec l'ensemble du personnel et prend part à des commissions de suivi des ateliers pédagogiques. Enfin, les stages en entreprise demandent de nouer des relations étroites avec les professionnels du secteur pour guider au mieux les élèves.

Compétences requises

Haute qualification

Dans l'enseignement agricole comme dans les autres disciplines techniques, il faut savoir faire le lien entre la théorie et la pratique et avoir acquis une qualification élevée dans la matière enseignée. Il s'agit de transmettre aux élèves des connaissances et un savoir-faire en s'appuyant sur des démonstrations concrètes, inscrites dans une pratique professionnelle.

Enthousiasme et rigueur

Le monde agricole, lié à l'industrie et au secteur commercial, évolue rapidement, notamment dans ses techniques, et les professeurs doivent mettre à jour régulièrement leurs connaissances. Enfin, l'enthousiasme, la rigueur et l'autorité naturelle font partie des qualités traditionnellement requises chez tout enseignant.

Sensibilité à l'environnement

Les enseignants doivent être sensibles au respect des règles de sécurité des machines utilisées et à la protection de l'environnement. Les établissements de taille modeste, souvent pourvus d'un internat, et la proximité avec le milieu professionnel font que les qualités de communication des enseignants sont également déterminantes.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Des effectifs souvent réduits

Le professeur dans l'enseignement agricole peut compter sur des conditions de travail souvent plus confortables que dans les autres lycées. Il enseigne à des effectifs réduits et motivés au sein d'établissements de petite taille et situés en dehors des villes. Il exerce selon les cas dans une classique salle de cours, en laboratoire, en atelier ou parfois à l'extérieur, sur l'exploitation agricole de l'établissement.

LEGTA ou LPA

Il existe deux types d'établissements : les lycées d'enseignement général et technologique agricoles (LEGTA) conduisant au bac technologique et au BTS agricole (BTSA) et les lycées professionnels agricoles (LPA) formant aux CAP et BEP agricoles (CAPA/BEPA), ainsi qu'aux bacs professionnels agricoles.  Les professeurs certifiés des LEGTA (titulaires du CAPESA ou du CAPETA) et ceux des LPA (titulaires du CAPLPA) enseignent dix-huit heures par semaine, environ.

Apprentissage

Les centres de formation pour adultes ou apprentis agricoles, situés au sein des établissements, emploient également des professeurs.

Carrière et salaire

Intégrer le marché du travail

Des concours sélectifs

Le nombre de postes proposés aux concours est limité et variable d'une année à l'autre. En 2011, 37 postes ont été offerts à l'examen du CAPESA et 13 pour le CAPETA. Parfois pour certaines spécialités des concours, il n'y a même eu aucun recrutement pendant plusieurs années !

Le poids du privé

Au-delà des concours, le recrutement sur contrat est fréquent, y compris pour les disciplines d'enseignement général. À noter également : les établissements privés représentent une part importante de l'enseignement agricole et dépendent de trois fédérations : l'UNMFREO (Union nationale des maisons familiales et rurales d'éducation et d'orientation), le CNEAP (Conseil national de l'enseignement agricole privé) et l'UNREP (Union nationale rurale d'éducation et de promotion). Les établissements d'enseignement supérieur comme les écoles vétérinaires, les écoles d'ingénieurs agronomes ou forestiers... représentent peu de débouchés.

Accès au métier

Accès au métier

Trois types de concours

Les différents concours sont :

  • le CAPESA pour enseigner les disicplines générales en lycée agricole
  • le CAPETA pour être professeur de l'enseignement technique agricole
  • le CAPLPA pour être professeur de lycée professionnel agricole

Ils sont accessibles aux candidats inscrits en 1ère année d'un master préparant au métier de l'enseignement, de l'éducation et de la formation. La validation du master est obligatoire pour être titulaire.

Dans les spécialités professionnelles du CAPLPA, les concours sont aussi ouverts aux candidats qui ont au minimum un BTS ou un BTSA et 5 années de pratique professionnel ou d'enseignement de cette pratique. Pour les spécialités pour lesquels il n'existe pas d'enseignement de niveau BTS, les candidats devront avoir le niveau bac et 7 années d'expérience. Les concours ne sont pas ouverts dans toutes les sections chaque année.

Après avoir obtenu le concours, les professeurs sont stagiaires pendant un an avant leur titularisation. Ils exercent leurs fonctions d'enseignant et bénéficient de plusieurs semaines de formation d'adaptation à l'emploi en cours d'année de stage.

Dans le privé, la plupart des professeurs sont recrutés sur titre avec un master, d'autres sur concours. Les épreuves sont identiques à celles du public.

En savoir plus

Témoignages

Pierrick, Lycée Bougainville, Brie-Comte-Robert (77)

Un cadre sympathique

"En lycée agricole, on étudie souvent des cas concrets. C'est ce qui est intéressant. Les élèves travaillent sur des projets et ainsi, ils sont plus motivés. Dans le cadre du programme de maths financières de BTSA, par exemple, je leur propose plusieurs projets pour une exploitation agricole. Ils doivent déterminer celui qui permettra de réaliser le plus de profit. Autre avantage du lycée agricole : nous travaillons dans un petit lycée, à la campagne, dans un cadre sympathique."

(29/09/2006)

Ressources utiles

www.chlorofil.fr

Emplois, concours, formation et carrière dans l'enseignement agricole

www.enfa.fr

L'École nationale de formation agronomique (ENFA) forme les enseignants des lycées agricoles admis aux concours de recrutements

www.unrep-edu.org

L'Union nationale rurale d'éducation et de promotion (UNREP) est une fédération de lycées d'enseignement agricoles privés et de centres de formation des apprentis

www.mfr.asso.fr

Les maisons familiales rurales sont des établissements de formation en alternance. Elles proposent les formations professionnelles agricoles du ministère de l'agriculture

Publications

Publications Onisep

Les métiers de l'enseignement et de l'éducation
collection Parcours, Onisep
parution 2013

Autres métiers susceptibles de vous interesser

Loading recommended items

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=1&itemid=81113&categorypath=/2/64/60837/80566/