styliste

Sensible à l'air du temps, le styliste anticipe les tendances de la mode et imprime sa griffe aux vêtements et accessoires qu'il crée. Imaginatif et doté d'un bon coup de crayon, il est aussi en phase avec les réalités (économiques, techniques).

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Ce métier me correspond-il ?

Je rêve de travailler à l'étranger

Mes passions : voyager avec mes parents, lire des BD ou des romans étrangers, regarder des films en VO, faire des rencontres

Mes qualités : bon niveau en anglais, goût du contact, ouverture d'esprit, mobilité, curiosité, capacité d'adaptation à d'autres cultures

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Vêtements et accessoires sortent tous de l'imagination d'un styliste. De la pointe de son crayon naissent différents croquis qu'il assortit d'échantillons de tissus, de gammes de coloris, mais dont le choix n'est jamais laissé au hasard. En effet, le styliste tient compte des tendances et anticipe le désir des clients, sans jamais perdre de vue les contraintes techniques que lui imposent le chef de produit ou le directeur artistique. Une fois le projet approuvé par ces derniers, le modèle est exécuté sur ordinateur. Le styliste travaille ensuite avec le modéliste, qui réalise le prototype du modèle, et suit son produit tout au long de la fabrication. Celui qui élabore et coordonne des collections est un styliste-concepteur.

En tant que salarié, il a le statut de cadre et peut devenir directeur de création ou chef de produit s'il connaît bien le marketing. Tandis que dans le prêt-à-porter de luxe ou la haute couture, il est créateur de mode et travaille en free-lance ou comme salarié d'une maison ou d'une griffe… Savoir dessiner, saisir l'air du temps, faire preuve d'une insatiable curiosité sont des qualités indispensables pour exercer cette profession.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

2 ans pour préparer le BTS design de mode, textile et environnement, éventuellement complété par le DSAA design, mention mode (2 ans) ; 5 ans pour le diplôme de l'Ensad, section vêtement ; 2 à 5 ans pour un diplôme d'école de stylisme.

Les études d'art
parution le 04/2016
Bd, design, cinéma d’animation, mode, musique, danse, théâtre... les domaines de la création font rêver. Et les lycéens sont toujours plus nombreux à envisager une formation supérieure artistique. Pour les aider à construire leur projet, cette nouvelle édition présente les filières de formation (arts appliqués, beaux-arts, conservatoires, prépas, grandes écoles, universités...). Avec, pour chaque filière, toutes les informations utiles : durée des études, niveau d’entrée, coût de la scolarité, organisation des cursus, diplômes délivrés, débouchés... autant de critères à prendre en compte. La partie mode d’emploi revient sur les aspects pratiques : la sélection (zoom sur les épreuves, constitution du book), l’inscription avec la procédure APB (Admission post-bac) ou hors APB, la mise à niveau (pour qui ? pour quoi ?), l’année préparatoire artistique (où la faire ?), les études à l’étranger (quand et comment partir ?)… sans oublier les informations destinées aux jeunes en situation de handicap. Sont ensuite présentés les domaines possibles (arts plastiques, de l’image, du spectacle, culture, design d’espace, de produit ou graphique, illustration, restauration...). Les caractéristiques de chaque cursus sont mises en avant : spécialité, pédagogie, reconnaissance du diplôme, réputation de l’école. Autant de données précieuses pour les jeunes qui souhaitent suivre ces études.Un guide pratique recense toutes les coordonnées des établissements de formation.
Bd, design, cinéma d’animation, mode, musique, danse, théâtre... les domaines de la création font rêver. Et les lycéens sont toujours plus nombreux à envisager une formation supérieure artistique. Pour les aider à construire leur projet, cette nouvelle édition présente les filières de formation (arts appliqués, beaux-arts, conservatoires, prépas, grandes écoles, universités...). Avec, pour chaque filière, toutes les informations utiles : durée des études, niveau d’entrée, coût de la scolarité, organisation des cursus, diplômes délivrés, débouchés... autant de critères à prendre en compte. La partie mode d’emploi revient sur les aspects pratiques : la sélection (zoom sur les épreuves, constitution du book), l’inscription avec la procédure APB (Admission post-bac) ou hors APB, la mise à niveau (pour qui ? pour quoi ?), l’année préparatoire artistique (où la faire ?), les études à l’étranger (quand et comment partir ?)… sans oublier les informations destinées aux jeunes en situation de handicap. Sont ensuite présentés les domaines possibles (arts plastiques, de l’image, du spectacle, culture, design d’espace, de produit ou graphique, illustration, restauration...). Les caractéristiques de chaque cursus sont mises en avant : spécialité, pédagogie, reconnaissance du diplôme, réputation de l’école. Autant de données précieuses pour les jeunes qui souhaitent suivre ces études.Un guide pratique recense toutes les coordonnées des établissements de formation.
* Prix hors frais de port