Imprimer
Accueil Secteurs Fiches métier tailleur / tailleuse de pierre

< Retour à la page précédente

Fiche métier

tailleur / tailleuse de pierre

Héritier des bâtisseurs de cathédrales, cet artisan du bâtiment est un véritable artiste. Dépositaire d'un savoir-faire ancestral et respectueux des traditions, il n'en est pas moins ouvert aux dernières évolutions technologiques.

  • Niveau d'accès : CAP ou équivalent
  • Salaire débutant : 1466 €
  • Statut(s) : Statut artisan, Statut salarié
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Architecture - BTP

  • Centre(s) d'intérêt :

    Je rêve d'un métier artistique,
    Je veux travailler de mes mains,
    Réparer, bricoler, j'adore ça

Le métier

Nature du travail

Ne pas confondre

Cette profession est différente de celle du sculpteur. Le tailleur de pierre réalise la « structure » de l'édifice en pierre (murs, voûtes..) ; le sculpteur, lui, exécute tout ce qui concerne la décoration et l'embellissement (bas-reliefs...).

Façonner la roche

Les roches extraites des carrières arrivent à l'atelier sous forme d'épaisses tranches. Avant de se lancer dans les délicates opérations du façonnage, le tailleur de pierre commence par scier et débiter ces gros blocs de pierre. Un travail qui s'effectue aujourd'hui à l'aide de tronçonneuses équipées d'un disque en diamant.

De la pierre de taille à la cheminée

S'inspirant des dessins qui lui ont été transmis par l'architecte, le tailleur modèle la pierre de taille jusqu'à lui donner la forme recherchée. Selon la commande, il fabrique un dallage, une rampe, une corniche, une voûte, une colonne ou une cheminée. Il polit ou vernit son ouvrage avant de le livrer au client ou de le poser sur un chantier.

Se spécialiser

Le tailleur de pierre peut se spécialiser dans les travaux marbriers, y compris la marbrerie funéraire (fabrication et entretien de stèles). Il peut aussi choisir la gravure et réaliser des bas-reliefs. Ou se consacrer à la restauration des monuments historiques.

Compétences requises

Un artiste qui a l'oeil

Le tailleur de pierre n'est pas seulement un artisan. C'est un artiste faisant preuve de goût, d'imagination et de créativité. La pratique du dessin lui permet de développer et d'affiner sa perception des formes et des volumes. Il exerce son oeil et cultive son sens de l'esthétique en visitant des expositions ou des salons.

Habileté et technicité

Habile de ses mains, le tailleur de pierre a le geste précis et sûr. Avant d'intervenir sur un monument historique, il a étudié les différents styles architecturaux et acquis des connaissances de base en histoire de l'art. Quelques notions de géométrie, voire de géologie, peuvent également lui être utiles.

Patience et minutie

L'aisance vient au fil des années, avec beaucoup de pratique. Le granit et le marbre ne sont pas des matériaux malléables qui s'apprivoisent en un jour. Un tailleur de pierre doit donc se montrer patient. Autre qualité indispensable : la minutie. Un outil qui dérape, un coup de burin en trop et l'oeuvre en gestation est irrémédiablement abîmée...

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

En atelier et sur les chantiers

Le tailleur de pierre exerce le plus souvent en atelier, au sein de petites équipes, sous la direction d'un chef d'atelier. Il se déplace parfois sur les chantiers pour effectuer les relevés des pièces à réaliser ou pour poser les éléments finis.

En toute sécurité

Autrefois difficiles, les conditions de travail se sont nettement améliorées grâce à l'évolution de la réglementation et des techniques. La manutention des matériaux est de plus en plus assurée par des appareils de levage. Et de nombreuses dispositions sont prises pour empêcher les accidents.

Avec de nouveaux outils

Le tailleur de pierre travaille avec des outils traditionnels comme la massette (petit marteau), le ciseau ou le poinçon. Certains types d'outillage utilisés par les tailleurs de pierre actuels n'ont pas changé en 2000 ans... Mais il utilise aussi des meuleuses électriques ou encore le laser pour nettoyer les pierres anciennes. Apparues depuis peu dans les ateliers, les machines à commande numérique présentent un énorme avantage : neutraliser la poussière.

Différentes variétés de pierre

La nature de la pierre à tailler varie selon les régions ou l'utilisation dans l'édifice. Cela peut être du calcaire dur ou tendre, du granit, du grès.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire brut mensuel du débutant

À partir du Smic.

Intégrer le marché du travail

Besoin de jeunes qualifiés

Dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre qualifiée, les jeunes titulaires d'un BP ou d'un bac pro n'ont pas trop de difficultés à trouver du travail. Les principaux recruteurs sont les entreprises du bâtiment. Les programmes de restauration des monuments historiques créent également de l'emploi. Quelques débouchés du côté des marbriers funéraires.

Endosser des responsabilités

Avec une bonne formation de base et une solide expérience, un tailleur de pierre peut espérer devenir chef d'équipe, puis chef de chantier, voire conducteur de travaux.

Créer son entreprise

Le tailleur de pierre peut également reprendre ou créer sa propre entreprise. Dans ce cas, il lui faudra maintenir ou développer une clientèle. Ses meilleures alliées sont la psychologie (pour comprendre le désir du client et l'amener, parfois, à renoncer aux idées qui ne sont pas réalisables) et la rigueur (respect des délais et du devis).

Accès au métier

Accès au métier

Le CAP tailleur de pierre, même assorti d'une MC, ne suffit pas toujours pour se faire recruter. Il est donc conseillé de poursuivre ses études jusqu'au niveau bac.

Niveau CAP

CAP tailleur de pierre

Niveau bac

  • Bac pro métiers et arts de la pierre
  • BP (brevet professionnel ) métiers de la pierre
  • BP (brevet professionnel) tailleur de pirerre des monuments historiques

En savoir plus

Témoignages

Franck, tailleur de pierre

"J'ai rencontré un jour un artisan maçon qui faisait son métier tout seul, à l'ancienne, et j'ai été passionné par son métier. J'ai démissionné de la mairie dans laquelle je travaillais et me suis fait embaucher dans une entreprise de maçonnerie. J'ai réussi mon CAP maçon en candidat libre, sans suivre de cours ; ma soif de connaissances et mes nombreuses lectures sur le sujet m'ont aidé ! Ce métier ancien et valorisant allie créativité, culture de l'existant et véritable savoir-faire."

"Mes activités principales sont la taille de pierre, la sculpture et la maçonnerie à la chaux et la pierre sèche à partir de roches dures, tendres, feuilletées, granit, calcaire, grès. À partir des dessins et des cotes transmises par l'appareilleur, on taille la pierre jusqu'à lui donner sa forme définitive. On peut travailler dans l'atelier, mais le plus souvent on travaille à l'extérieur. Le granit est une pierre dure : pour la travailler, il faut avoir une force physique. Travailler la pierre nécessite également d'être tenace et résistant."

(03/01/2012)

Ressources utiles

www.artisans-du-batiment.com

Site grand public de la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) rubrique « Métiers du bâtiment »

www.metiers-btp.fr

Site de l'Observatoire prospectif des métiers et qualifications du BTP

www.compagnons-du-devoir.com

Site de la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment

www.capeb.fr

Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment

www.ffbatiment.fr

Fédération française du bâtiment

www.institut-pierre.com

Site des métiers de la pierre

Publications

Publications Onisep

Industries de carrières et matériaux de construction
collection Zoom sur les métiers, Onisep
parution 2012

Vient de paraître

Pour
les professionnels