technicien/ne d'analyses biomédicales

À l'hôpital ou en laboratoire privé, ce professionnel de santé effectue les analyses biomédicales permettant de prévenir ou d'identifier une maladie. Un travail sur prescription médicale uniquement, et sous la responsabilité du biologiste.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

Je veux être utile aux autres

Mes passions : aider mes parents au quotidien, m'occuper de ma petite sœur/mon petit frère, rendre service, expliquer un exercice de maths à un camarade, réparer la machine à laver

Mes qualités : aimer venir en aide aux autres, savoir écouter sans juger, être patient/e, faire preuve de sang-froid, se montrer doux/ce ou courageux/se

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le technicien d'analyses biomédicales (parfois appelé laborantin) effectue les analyses qui permettent au médecin d'établir un diagnostic, de préconiser un traitement ou d'éviter un accident d'anesthésie. Travaillant sur prescription médicale, il examine des prélèvements humains (sang, urine, sécrétions génitales, selles, tissus...). Objectif : rechercher dans l'organisme du patient la présence de virus, de bactéries, de mycoses ou de cellules suspectes. D'autres fois, il s'agit de déterminer le taux, dans le sang, de glucose, de cholestérol, d'hormones, la proportion en globules et plaquettes... Solides connaissances en biologie-chimie exigées.

Pour chaque analyse, le technicien prépare les produits, manipule les échantillons à l'aide de pipettes ou utilise des appareils de mesure électroniques. Les résultats connus, il rédige des conclusions chiffrées. Méthode, rigueur et précision sont de mise. Automatisation des procédés oblige, le technicien passe plus de temps devant un écran que sur sa paillasse. Il exerce surtout dans les laboratoires privés, les instituts de recherche ou les centres de transfusion, le plus souvent avec des horaires réguliers. En revanche, s'il travaille en milieu hospitalier ou médicalisé (c'est là que les possibilités d'évolution et les salaires sont les plus attractifs), il est soumis à des gardes, la nuit, les dimanches et jours fériés.

À noter : ce métier peut s'exercer au sein des services de santé de l'armée, des hôpitaux militaires...

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

3 à 4 ans d'études pour préparer le diplôme d'État de technicien de laboratoire médical (accès sur concours ou après la 1re année commune aux études de santé) ; 2 ans d'études pour préparer le BTS analyses de biologie médicale, ou le DUT génie biologique option analyses biologiques et biochimiques, ou encore le DEUST analyse des milieux biologiques de Corte.

Formation(s) correspondante(s)

D'autres formations préparent à ce métier. Consultez la liste ci-dessous pour connaître les modalités d’accès et l’organisation des études.

bac + 3
* Prix hors frais de port