technicien/ne de forge

Sans marteau ni enclume, dans des usines automatisées et informatisées de l'aéronautique, de l'automobile, de la robinetterie, du nucléaire... le technicien de forge définit les moyens de fabrication et organise la production en atelier de pièces métalliques.

  • Salaire débutant
    1550€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

Je suis branché high tech

Mes passions : créer un site web, m'initier à la programmation, la culture geek (jeux vidéos, BD et mangas, web-séries…), les communautés virtuelles, booster les performances de mon PC, la technologie

Mes qualités : capacité d'analyse, esprit de synthèse, réactivité, inventivité, goût pour les énigmes à résoudre, rigueur, travail en équipe, technophile

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

À partir d'un dossier technique, le technicien de forge étudie le plan de la pièce à réaliser (bielle, vilebrequin de moteur...) et la nature du métal à former. Puis, il détermine le procédé de forgeage le plus approprié (estampage, frappe à froid...) et définit la suite des opérations (étirage, roulage...) qui donneront au métal brut la forme et les dimensions souhaitées. Il conçoit également l'outillage, vérifie, avant le début de la fabrication, la disponibilité des moyens matériels et humains, prévoit les approvisionnements à effectuer, établit le planning de travail, etc. Il règle les machines, lance la fabrication et en assure le suivi. Il repère les retards et les dérives (problèmes de qualité...), et procède aux ajustements nécessaires. Enfin, il veille à la qualité des produits finis.

Dans une grande entreprise, ces tâches sont réalisées par plusieurs personnes. Beaucoup d'opérations sont assistées par ordinateur.

Le BTS est le niveau minimum requis pour occuper directement un emploi de technicien. On peut cependant arriver à ce poste par évolution interne avec un diplôme de niveau moindre.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

2 ans pour préparer le BTS forge ou le BTS conception des processus de réalisation de produits, éventuellement complété par la licence professionnelle métallurgie, forge, fonderie, emboutissage (1 an).

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port