vitrailliste

Chartres, La Sainte-Chapelle de Paris... Du roman au gothique, l'art du vitrail a connu son âge d'or. Aujourd'hui, le vitrailliste partage son temps entre restauration et création. Il est à la fois artiste et technicien du verre.

Ce métier me correspond-il ?

Je rêve d'un métier artistique

Mes passions : dessiner ou créer de beaux objets, les logiciels 3D, la BD et le cinéma, les jeux de rôle

Mes qualités : bon coup de crayon, créativité, observation, patience, perfection, sensibilité

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Qu'il s'agisse d'une reproduction de vitrail du Moyen Âge, d'une verrière Tiffany ou d'un vitrail abstrait comme ceux de Manessier, les étapes sont toujours les mêmes. Après avoir trouvé le motif de son dessin, le vitrailliste crée une maquette grandeur nature appelée « carton ». Chaque élément de ce modèle est reporté sur des feuilles de verre teintées et découpées au diamant. Provisoirement assemblées, les pièces de verre peuvent être peintes et cuites au four, avant d'être serties dans des rubans de plomb pour le montage définitif. L'artisan effectue alors la pose du vitrail sur le chantier. Un coup de crayon très sûr, un sens de l'harmonie des couleurs et des volumes sont des qualités indispensables. L'histoire religieuse, les symboles… font partie intégrante de la culture du vitrailliste. La création pure ne représente, en général, que 20 % de l'activité des ateliers. C'est essentiellement dans la restauration d'art qu'exercent les vitraillistes.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP arts et techniques du verre, option vitrailliste, suivi du BMA verrier décorateur (2 ans).

Après le bac

2 ans pour obtenir le DMA décor architectural option traitement plastique et de la transparence.

* Prix hors frais de port