Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Revivez le tchat avec Alexis Aubreton, ingénieur produit en électronique

publication : 21 mars 2013
Dans le cadre de la semaine de l'industrie 2013, l'Onisep a proposé un tchat avec Alexis Aubreton, 25 ans, ingénieur produit en électronique. Voici l'intégralité des échanges.
 

Modérateur : Le tchat de l'Onisep avec Alexis Aubreton, 25 ans, ingénieur produit en électronique (Broadcast & Post-Production) chez Rohde & Schwarz France, va débuter. Vous pouvez lui poser toutes vos questions autour des nouvelles technologies et le monde de l'audiovisuel.

Alexis Aubreton : Bonjour, Merci de participer à ce tchat ! Je suis à vous pendant 1h pour répondre à toutes vos questions.

Jean-phi : Quelle sont les études à faire à partir de la troisième ?

DJKev: Quelles études as-tu choisies pour devenir ingénieur ?

Vivian 72 : Faut-il absolument faire un bac STI génie électronique pour pouvoir intégrer les écoles spécialisées en électronique ?

Alexis Aubreton : Il faut faire un bac scientifique ou technologique puis, soit un BTS un IUT ou une prépa, pour ensuite intégrer une école d'ingénieurs.

Domy93 : Etudes courtes ou longues. Que privilégiez-vous ?

Alexis Aubreton : Tout dépend de la motivation.

Triomph : Faut-il un master ou diplôme d'ingénieur pour y arriver ? Avec une formation complémentaire en commerce ou marketing ?

Alexis Aubreton : Pour être ingénieur produit, il faut un bac+5 : diplôme d'ingénieur ou master à l'université. On peut compléter si possible avec une formation en marketing

06louca06 : bonjour Alexis, je suis en seconde générale et technologique, je vais choisir comme option en première STI2D  "ITEC" pouvez-vous me dire vers quels métiers je peux me diriger sachant que je compte au moins aller jusqu'au BTS ou DUT !? Merci d'avance pour votre réponse,

Alexis Aubreton : Si vous arrêtez après un BTS ou un DUT, vous vous dirigerez seulement vers un métier de technicien.

Bierne : Que pensez-vous de votre passage en apprentissage ?

Alexis Aubreton : Le rythme est assez soutenu ; il faut s'adapter assez rapidement. Cela permet de rentrer directement dans le monde du travail, chose que les entreprises apprécient à l'obtention de notre diplôme.

DJKev : En quoi consiste votre métier ?

RomainC : En quoi consiste votre métier exactement ?

Alexis Aubreton : Je suis en charge de l'avant-vente et l'après-vente de serveurs broadcast et serveurs cinéma.

Semiz : Quelles sont les qualifications requises pour exercer votre métier?

nerco47 : quels sont les critères pour faire ce métier ?

Mike : L'industrie a des besoins spécifiques qui nécessitent des compétences particulières. Comment avez-vous choisi votre propre orientation ?

Alexis Aubreton : Il faut savoir travailler en totale autonomie et avoir un anglais courant.

DJKev : Faut-il parler anglais ?

Alexis Aubreton : Oui, c'est obligatoire et très important.

Ronan_arrivez : C'est dur le BTS électronique ?

Chester : Les études en grande école ont-elles été compliquées ?  Aviez-vous encore du temps libre ?

Alexis Aubreton : Pour le BTS, si tu travailles régulièrement cela devrait passer sans problème. Pour les études en Grande Ecole, il faut travailler régulièrement et aimer travailler en équipe. En ce qui concerne l'alternance, le rythme est assez soutenu.

Doremi-75 : Faut-il avoir des connaissances autres comme la mécanique, l'électricité ou l'informatique en plus de l'électronique ?

Alexis Aubreton : Oui. Il faut aussi avoir des connaissances en informatique.  La mécanique et l'électricité n'étant pas utilisées dans mon métier ce n'est pas nécessaire.

RomainC : Est-ce que l'allemand peut être utile dans ce secteur d'activités ?

Alexis Aubreton : Il peut être utile si vous travaillez comme moi dans une société allemande mais le plus important reste l'anglais.

DJKev : Le secteur industriel privilégie quel type de diplôme ? (bts ou dut)

Alexis Aubreton : un BTS nous oriente vers une filière plus spécialisée alors qu'un DUT reste généraliste

nerco47 : Vous trouvez du travail facilement dans ce domaine ?

Alexis Aubreton : Nous manquons d'ingénieurs en France et les ingénieurs français sont très convoités par l'Allemagne qui manque deux fois plus d'ingénieurs

DJKev : Aujourd'hui, il y a de plus en plus de NTIC, est-il facile de s'y adapter dans le cadre du métier ?

Alexis Aubreton : Pour ma part, tous les jours, je passe au moins 1/2 h pour me tenir au courant des nouvelles technologies

 

Max : Etiez-vous passionné de cinéma avant ?

Alexis Aubreton : Non.

DJKev : Par quel manière avez-vous appris l'anglais ? J'ai beau persévérer, mais je n'arrive pas être totalement bilingue :(

Alexis Aubreton : Il est très dur de devenir bilingue. J'ai eu la chance d'avoir une mère prof d'anglais. Si je peux te donner un conseil essaie de passer le maximum de séjours à l'étranger dans un pays anglophone et regarde les films et les séries en VO

Stéphane : Travaillez-vous seul ou est-ce un travail de groupe ?

Alexis Aubreton : Je travaille régulièrement en équipe

RomainC : Travaillez-vous beaucoup avec des entreprises asiatiques et si oui, le chinois peut-il être utile ?

Alexis Aubreton : Je ne travaille pas en direct avec le marché asiatique mais ma société a une filiale à Singapour et je dirais que oui le chinois peut être utile.

DJKev : Quelle est la rémunération en moyenne de votre poste ?

06louca06 : Quel est le salaire d'un technicien ?

Job en électonique : Etes-vous bien payé ? Pouvez-vous nous donner une fourchette de salaire ??

Chester : Quel est votre salaire (approximativement) ?

Alexis Aubreton : Entre 32 000 et 42 000 euros pour un ingénieur junior dans mon secteur.

DJKev : Quel est le petit plus qui fera que l'employeur nous engagera tout de suite ?

Alexis Aubreton : L'apprentissage est un plus. Néanmoins pour ceux qui n'ont pas fait d'apprentissage les stages à l'étranger sont aussi un plus.

RomainC : Quelles écoles d'ingénieurs vous semblent les meilleures ?

Alexis Aubreton : Tu peux essayer de consulter le classement des écoles dans la presse. Surtout ce qui est important c'est que l'école soit reconnue par la CTI : Commission des Titres d'Ingénieur.

Minny : Faut-il absolument intégrer une école d'ingénieur ? Est-ce obligatoire ?

RomainC : Quelle formation post-bac avez-vous reçue ?

Nandy : Concrètement vous être un "commercial" si je comprends bien. Mais quelles sont les études vers lesquelles il faut se diriger pour quelqu'un qui veut vraiment toucher au côté technique et matériel des choses? (l'Electronique, le développement, création de schémas)

Alexis Aubreton : il est possible de faire une école d'ingénieur ou un master scientifique orienté électronique ou informatique (il existe de nombreuses spécialisations très pointues. Après le bac, j'ai fait un BTS systèmes électroniques.

Stéphane : Les études en école d’ingénieurs ont-elles été compliquées ? Aviez-vous encore du temps libre ?

Alexis Aubreton : Si tu es organisé, tu arrives à avoir du temps libre.

Chester : Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Ringo : Quels est la chose qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Jeremy-44 : Qu'est-ce qui vous plaît dans votre poste ?

Alexis Aubreton : Ce qui me plait : la relation clients, la gestion de projet, être en totale autonomie, les déplacements à l'étranger, pouvoir travailler sur de la technologie de pointe…

DJKev : Quel est le pays le plus avancé dans le domaine de l’électronique ?

Alexis Aubreton : Le continent Asiatique et en particulier le Japon.

DJKev : L'ingénieur produit en électronique doit il se déplacer sans arrêt  ou fait-il son travail assis dans un bureau ?

Alexis Aubreton : je fais beaucoup de déplacements dans toute la France ainsi que quelques-uns en Europe.

06louca06 : Votre métier vous oblige de temps en temps à travailler chez vous ?

Alexis Aubreton : Oui mais rarement.

DJKev : Votre métier présente-t-il des évolutions de carrière ?

Alexis Aubreton : Généralement, beaucoup d'ingénieurs commencent leur carrière en faisant beaucoup de technique puis petit à petit basculent plutôt vers le commerce.

Ringo : Pouvez-vous nous décrire une journée au travail ?

soum : En quoi consiste votre métier précisément? Pourriez-vous me raconter, par ex, une journée de votre boulot..

Julia : Pouvez-vous nous définir une journée type ?

Alexis Aubreton : Une journée type n'existe pas chez moi. Car il se peut que je sois en rendez-vous client ou bien en phase d'intégration système. Cela m'arrive aussi de rester au bureau afin de répondre aux différents appels d'offres ou bien de communiquer directement avec nos équipes de développement qui se situent en Allemagne. Au moins deux à trois fois par ans je vais à la maison mère en Allemagne afin de me tenir au courant des nouveaux produits ou nouvelles solutions.

Ringo : Etes-vous optimiste quant au futur de votre secteur ?

Vlad : Comment évolue l'industrie électronique ?

 

Alexis Aubreton : Les nouvelles technologies évoluent très vite. Beaucoup de pays comme la France possèdent de grands pôles de recherche. C’est pourquoi je ne me fais pas trop de souci pour l'industrie de l'électronique.

06louca06 : Vos débuts dans votre travail ont-ils été difficiles ?

Alexis Aubreton : Puisque j'ai fait de l'apprentissage je savais à quoi m'attendre. Donc l'intégration pour moi a été relativement simple.

Ludo : Qu'est-ce qui vous plait dans votre métier et ce qui ne vous plaît pas ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Alexis Aubreton : Le principal avantage est que je peux organiser mon temps de travail. Et le principal inconvénient est l'obligation d'être joignable à tout moment.

DJKev : Est-ce que vous concevez les produits en électronique en fonction  des concurrents ?

Alexis Aubreton : Non nous ne concevons pas les produits en fonction du concurrent mais en fonction des besoins de nos clients. Il faut toujours innover et non pas copier ses concurrents.

Modérateur : Le tchat avec Alexis Aubreton se termine dans 20 minutes. Vous pouvez lui poser toutes vos questions relatives aux nouvelles technologies appliquées au monde de l'audiovisuel.

Ringo : Les employeurs demandent-il souvent d'avoir de l’"expérience" dans le secteur ? Peut-il être compliqué pour un jeune diplômé de trouver un emploi dans le secteur ?

Denis : Y a-t-il beaucoup de débouchés dans votre filière ?

Carlito : Quels sont les métiers ou les domaines qui recrutent le plus dans l'industrie ?

Alexis Aubreton : Il y a beaucoup de demande notamment dans les équipes de recherche et développement R&D.

Stephane :  Bonjour, On m'a dit que l'électronique était une discipline complètement bouchée. Est-ce vrai ?

Jean-Marc : Comment se porte le secteur de l'électronique en France ?

Alexis Aubreton : Les entreprises françaises continuent d'investir dans les appareils de test et mesures pour les laboratoires. Cela signifie que l'électronique en France se porte plutôt bien.

Evy : Y a-t-il beaucoup de débouchés dans votre métier?

Alexis Aubreton : Oui, dans le domaine des télécoms, de l'aéronautique, du médical...

DJKev : A quel type de contraintes devez-vous faire face tous les jours ?

Alexis Aubreton : Répondre au mieux au besoin des clients.

Fleur : Y a-t-il une partie communication dans votre métier ?

Alexis Aubreton : Dans chaque métier il y a une partie communication, comme par exemple la relation clientèle, le travail en équipe ou répondre sur un tchat ...

Thibault : Au fond de vous, vous êtes plus électronique ou Marketing ?

Alexis Aubreton : Je suis aujourd'hui plus électronique mais je souhaiterais évoluer vers le commerce.

Ringo : Il semble que ce métier demande surtout de grandes aptitudes en commerce. Qu'en pensez-vous ?

Alexis Aubreton : Il faut des aptitudes en commerce si on est en relation avec les clients. Mais si vous travaillez en laboratoire il ne faut pas d'aptitude en commerce. Je travaille en binôme : je suis responsable des démonstrations produits à nos clients et mon collègue gère toute la partie négociation et finalisation des contrats. Une fois le contrat signé, je m'occupe de tout le support technique.

Ringo : Des aptitudes en tant qu’orateur sont-elles indispensables ?

Alexis Aubreton : Oui, de préférence.

Modérateur : Notre tchat avec Alexis Aubreton se termine dans 5 minutes. Merci de lui poser vos questions dès à présent.

DJKev : Un bac technologique est-il préférable ou un bac général ?

DJKev : Si on a de bon résultat en terminale technologique vaut-il mieux s'orienter vers un bts ou dut ?

Alexis Aubreton : On peut passer par l'un ou l'autre bac. Un BTS va plus te spécialiser dans un domaine alors qu'un DUT est plus généraliste. Les entreprises ne trouvent plus de technicien supérieur pour effectuer des maintenances système car les étudiants souhaitent poursuivre leurs études.

Kan : Si tu devais refaire ton parcours de formation, est ce que ce serait pareil ?

Alexis Aubreton : Oui.

Evy : comment avez-vous choisi ce métier ?

Alexis Aubreton : Par passion pour les nouvelles technologies et les nouveaux moyens de communication.

Mars : Quels types de produits développez-vous ? Quel rapport avec l'audiovisuel ?

Alexis Aubreton : Nous développons des serveurs broadcast et cinéma qui permettent de traiter tout type de fichier vidéo.

Alexis Aubreton : Au revoir et merci pour votre participation. Bon courage pour la suite de vos études !

Modérateur : Le tchat avec Alexis Aubreton, 25 ans, ingénieur produit en électronique (Broadcast & Post-Production) chez Rohde & Schwarz France, est désormais terminé. Merci pour votre participation active. Une retranscription sera bientôt disponible sur le site www.onisep.fr

Rendez-vous mercredi 27 mars prochain, à l'occasion de la Fête de l'Internet, pour un tchat avec Olivier Lacroix, pro de l'internet. Bonne journée.

Imprimer

À lire aussi

Sur le web

Les publications de l'Onisep

  • métiers
  • Les métiers de l'électronique et de la robotique, collection Parcours
    Les métiers de l'électronique et de la robotique
    Les métiers de l'électronique et de la robotique
    collection Parcours
    parution en juin 2015
    25 métiers classés en trois grandes familles. Un point complet sur les formations proposées dans ce secteur innovant, du bac pro au bac + 5
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels