MC (futur CS) Maintenance
des installations oléohydrauliques
et pneumatiques

Durée de la formation :  1 an
Nature de la formation :  Diplôme national ou diplôme d'État
Niveau terminal d'études :  Bac + 1

Les mentions complémentaires (futurs CS)

A la rentrée 2024, les "mentions complémentaires" (MC) deviennent "certificat de spécialisation" (CS). Les premiers diplômes mentionnant cet intitulé seront délivrés en 2025. Certains...

Objectifs de la formation

L'oléohydraulique et la pneumatique permettent de transmettre de la puissance à l'aide de fluides sous pression (huile, eau, air). Les applications de ces deux techniques sont extrêmement variées : matériels mobiles (tracteurs, camions, engins de travaux publics…), équipements de production industrielle (machines-outils, systèmes de manutention, machines d'emballage…), dispositifs utilisés en automobile, aéronautique, transports ferroviaires, marine, génie civil… Le titulaire de ce diplôme peut travailler dans les industries utilisatrices de machines et d'équipements oléohydrauliques et pneumatiques (agroalimentaire, plasturgie, construction mécanique, pétrochimie…), dans les sociétés d'ingénierie, les bureaux d'études et de conseil, les sociétés de maintenance industrielle, chez les fabricants de composants, les réparateurs d'engins…

Dans son domaine, il peut exercer divers métiers : agent de maintenance, agent de service après-vente, vendeur et acheteur technique de produits, systèmes ou composants ; il peut aussi participer à la conception, à l'étude et à la mise en place des installations.

Ses compétences lui permettent de prendre en charge un large éventail d'activités : maintenance, mise en service, réglage, modification et amélioration des équipements, montage-assemblage.

Attendus Parcoursup

Attendus nationaux de la plateforme d'inscription dans l'enseignement supérieur Parcoursup

  • Etre titulaire de l'une des spécialités suivantes du baccalauréat professionnel : tous les baccalauréats de la maintenance ayant une dominante sur la mécanique, sur l'électromécanique sur l'automatique, sur l'électrotechnique et sur l'électronique
  • Disposer de compétences pour travailler en équipe dans le cadre d'une démarche de projet.
  • Disposer de compétences pour s'adapter à un environnement industriel, pour comprendre et respecter les règles de son fonctionnement et de sécurité.
  • Mobiliser ses compétences en expression écrite et orale y compris en anglais pour communiquer et argumenter.

Accès à la formation

avec bac pro (MSPC, MEEC, maintenance des véhicules (voitures ou poids lourds) ; maintenance des matériels ( engins de TP ou agricole ) ; maintenance des matériels espaces verts ; maintenance nautique) ; bac techno STI2D ; BTS à dominante électrique ou mécanique ou automatisme (MS, CRSA, maintenance des engins de TP ou agricole).

Exemples de formations requises :

Que deviennent les apprenants après cette formation ?

Pour la voie scolaire

45 % sont en emploi 6 mois après la fin de la formation (tout type d'emploi salarié du privé)

27 % sont inscrits en formation (formation supérieure, redoublants, changement de filière)

28 % sont dans d'autres cas (recherche d'emploi, service civique, à l'étranger, indépendant, etc.)

Pour l'apprentissage

73 % sont en emploi 6 mois après la fin de la formation (tout type d'emploi salarié du privé)

12 % sont inscrits en formation (formation supérieure, redoublants, changement de filière)

15 % sont dans d'autres cas (recherche d'emploi, service civique, à l'étranger, indépendant, etc.)

Données issues du dispositif InserJeunes 2022. Consulter la documentation sur les données.

Où se former ?

OU

14 résultats