Le CAP (certificat d'aptitude professionnelle)

Après le CAP, poursuivre
des études c'est possible

Publication : 25 janvier 2024

L'insertion dans la vie active est une suite après un CAP. 1/3 des élèves poursuivent toutefois leurs études, la plupart en 1ʳᵉ pro pour préparer un bac professionnel. D'autres pistes sont possibles : les mentions complémentaires qui deviendront des certificats de spécialisation, les brevets professionnels, les brevets techniques des métiers...

Image d'illustration, crédit photo ci-après

Bac pro, un autre CAP, une mention complémentaire qui deviendra un CS (certificat de spécialisation), un brevet professionnel ou un brevet des métiers d'art... nombreux diplômes sont accessibles après un CAP.

En bac professionnel

Pour poursuivre sa formation dans une famille de métiers proche du CAP obtenu.

Dans un autre CAP

Pour compléter sa formation avec un CAP complémentaire.

En un CS (certificat de spécialisation ex-MC, mention complémentaire)

Pour acquérir une spécialisation à l'intérieur d'un même champ professionnel, par exemple, en coiffure (styliste-visagiste).

En BP (brevet professionnel)

Pour approfondir la maîtrise d'un métier et avoir des connaissances en gestion pour créer son entreprise.

En BMA (brevet des métiers d'art)

Pour être un ou une spécialiste en conception, fabrication, remise en état (joaillerie, ébénisterie...).

En BTM (brevet technique des métiers)

Pour occuper un emploi qualifié (chef d'atelier, chef de fabrication).

En CSA (certificat de spécialisation agricole)

Pour celles et ceux qui ont obtenu un CAP agricole.

Où trouver une formation après un CAP ?

Rechercher une formation et ses spécialités via notre moteur. Pour connaître les indicateurs de poursuite d'études et d'insertion des élèves et des apprentis à l'issue d'un CAP, bac pro..., consulter nos fiches formations et/ou la plateforme InserJeunes.

Rechercher une formation
Autres pistes en 1 an

Répondant aux besoins des entreprises en région, la FCIL (formation complémentaire d'initiative locale) est aussi accessible après un CAP du même domaine. D'une durée de formation variable, elle propose d'élargir ou d'approfondir les compétences professionnelles mais n'est pas diplômante.

Certains CAP permettent ensuite de préparer un DE (diplôme d'État), indispensable pour exercer dans certains domaines comme la santé ou le social. C'est le cas par exemple des CAP du secteur sanitaire et social qui permettent de se présenter aux concours des écoles pour devenir aide-soignant, en étant dispensé des épreuves écrites.