Administrateur / administratrice
de réseaux

La circulation d'informations et de données est primordiale dans les entreprises et l'administration. L'administrateur réseaux veille à ce que les équipements fonctionnent de façon optimale et soient adaptés aux besoins en constante évolution des salariés.
Niveau minimum d'accès :  Bac + 2
Salaire débutant :  2750 €
Statut :  Statut salarié

Synonymes : Gestionnaire réseaux, Manager réseaux, Network administrator, Responsable réseaux

Secteur professionnel : Informatique et réseaux

Centre d'intérêt : Réparer, bricoler, j'adore ça

Le métier

Une vision d'ensemble

Grâce à sa bonne connaissance de l'ensemble des équipements de l'entreprise, l'administrateur réseaux peut intervenir sur des connexions informatiques, de téléphonie, de l'Internet, de la messagerie... Il veille à la performance du réseau dont il a la charge, repère les points critiques, puis s'efforce d'apporter des solutions adaptées : ouverture de nouveaux accès, sécurisation et confidentialité accrues (mot de passe, sauvegarde...), plan de secours pour garantir la continuité du fonctionnement, etc.

Technique et organisation

L'administrateur réseaux réceptionne les matériels informatiques et de télécommunication, en veillant à leur compatibilité avec les installations existantes. Il les configure et les paramètre pour les insérer dans le réseau. C'est un métier à la fois technique et organisationnel, qui prend aussi en compte la question du respect des règles de sécurité par les utilisateurs.

Toujours à la pointe

Avec les ingénieurs et les techniciens, il définit les plans de rénovation ou d'extension du réseau. Pour cela, il effectue une veille informatique permanente et suit des formations lui permettant d'anticiper et suivre les évolutions technologiques. Il guide les utilisateurs dans l'emploi de nouveaux outils et intervient quand des difficultés surviennent.

En vidéo

Compétences requises

Incollable en systèmes et réseaux

L'administrateur réseaux a une bonne connaissance des réseaux classiques (matériels de câblage, transmission, routage, protocoles de communication...), mais aussi des systèmes d'exploitation (Windows, Linux). De fait, les solutions réseaux sont de plus en plus complexes et font aujourd'hui appel au système dans son ensemble. Il est impératif pour lui de suivre les évolutions technologiques et de se former en permanence. La connaissance de VMware et la certification ITIL est de plus en plus demandée.

Des qualités relationnelles

En contact avec les constructeurs et les prestataires extérieurs (fournisseurs, opérateurs...), il possède un bon sens de la communication, du service et de la persuasion. Il sait trouver sa place au sein d'équipes pluridisciplinaires (ingénieurs, techniciens...). À l'écoute des utilisateurs, il cerne leurs attentes et peut être amené à les former. Face à ces interlocuteurs très divers, il doit adapter son langage et faire parfois preuve de pédagogie.

De la méthode

Pour exercer ce métier, il faut témoigner d'une grande rigueur et d'une faculté d'analyse développée. Lorsqu'il est confronté à un incident lié au réseau, l'administrateur réseaux fait preuve d'autonomie, de rapidité et de sang-froid.

Où l'exercer ?

Des fonctions variables

Suivant l'organisation et l'importance de son employeur, les fonctions de l'administrateur réseaux sont plus ou moins étendues. Il peut intervenir dès la conception du réseau ou sur un réseau déjà en place. Il est davantage polyvalent dans les PME (petites et moyennes entreprises). Selon le cas, il appartient à la direction de l'exploitation, à la direction informatique, à une équipe de supervision du réseau ou bien exerce sous la responsabilité d'un directeur technique.

En interne et en externe

En interne, l'administrateur réseaux collabore étroitement avec les ingénieurs systèmes et réseaux et avec le responsable télécoms ou exploitation. Il leur signale les dysfonctionnements et peut leur suggérer des modifications à apporter au réseau. Il anime parfois une équipe de techniciens. En société de services, il intervient souvent dès la conception et conseille les clients dans le choix des matériels les plus adaptés à leurs besoins.

Le soir et le week-end

Pour assurer une qualité de service constante, l'administrateur réseaux est souvent soumis à des astreintes, le soir et les week-ends. Dans tous les cas, il doit résoudre les problèmes au plus vite, en dérangeant le moins possible le fonctionnement de l'entreprise et en résistant à la pression inhérente à sa fonction.

Les études

Après le bac

2 ans pour obtenir un BTS ; 3 ans pour un BUT, ou une licence professionnelle en réseaux et télécommunications pour gérer un réseau local ; 5 ans pour un master en réseaux et télécommunications ou un diplôme d'ingénieurs pour les réseaux plus complexes.

bac + 6

bac + 3

bac + 2

bac + 5

Emploi et secteur

Des places à prendre

La généralisation des réseaux informatiques locaux, le développement d'Internet et du commerce électronique promettent de beaux jours à cette spécialité, même si certaines entreprises font le choix de la délocalisation de l'administration de leurs réseaux, en Inde notamment.

Priorité à l'expérience

Les emplois se trouvent partout : dans les PME (petites et moyennes entreprises), les grandes entreprises (grande distribution, constructeurs automobiles, agences de presse...), les administrations, les installateurs, les sociétés de télécoms ou encore les sociétés de services spécialisées, plus à même de donner leur chance aux jeunes diplômés. Cependant, le plus souvent, les recruteurs demandent entre 1 et 5 ans d'expérience dans la fonction ou dans un poste de support aux utilisateurs. L'apprentissage permet parfois d'acquérir la vision d'ensemble des équipements de l'entreprise et sert de première expérience.

Un panel d'évolutions

Un administrateur réseaux expérimenté peut naturellement se tourner vers des fonctions de responsable télécoms ou d'architecte réseaux, mais aussi de consultant, de technico-commercial ou d'ingénieur d'affaires. S'il a une formation d'ingénieur, il évoluera d'autant plus rapidement.

Salaire du débutant

 2750 euros brut par mois