Officier / officière de police

Mener des enquêtes, c'est le rôle de l'officière ou de l'officier de police. Dans les différents services de la Police nationale, ce professionnel ou cette professionnelle de terrain assure également des missions de surveillance et de renseignement.
Niveau minimum d'accès :  Bac + 3
Salaire débutant :  2061 €
Statut :  Statut fonctionnaire

Synonymes : Capitaine de police, Commandant/e de police, Lieutenant/e de police

Secteurs professionnels : Fonction publique, Sécurité

Centres d'intérêt : Enquêter, analyser l'information, je veux en faire mon travail, J'aime bouger, J'aime les sensations fortes, J'aime organiser, gérer, Je veux être utile aux autres, Je veux faire respecter la loi

Le métier

Assurer la sécurité publique

Lutter contre la délinquance, résoudre des affaires criminelles, éviter les troubles à l'ordre public, assurer la sécurité... constituent le travail quotidien de la Police nationale. Les officiers de police assurent ses missions, au nom de l'État de droit.

Enquêter, opérer sur le terrain

L'officier ou l'officière de police est chargé de conduire des enquêtes, de commander les opérations de terrain et d'effectuer certaines missions de surveillance. De l'investigation aux interrogatoires, en passant par les filatures et les interpellations, il ou elle participe à toutes les actions nécessaires pour résoudre une affaire, démanteler un trafic, trouver une information...

Consigner faits et gestes

Si l'action caractérise le métier, sa fonction comprend aussi de nombreuses tâches administratives. Coups de téléphone, visites, perquisitions, auditions... toutes les actions menées lors des enquêtes sont consignées par écrit dans des procès-verbaux. Devant son ordinateur, l'officier ou l'officière enregistre donc régulièrement ses faits et gestes. 

Compétences requises

Agir avec rigueur

Placé sous les ordres d'un ou d'une commissaire, l'officier ou l'officière de police dirige une équipe de policiers gradés et de gardiens de la paix. Les missions d'enquête, de renseignement et de surveillance demandent de la rigueur, de la patience et du bon sens. Réactivité et lucidité sont aussi nécessaires pour prendre les bonnes décisions.

Courage et psychologie

Confronté à la violence, à la détresse, au danger... l'officier ou l'officière de police doit avoir les nerfs solides et un bon équilibre personnel. Au contact des délinquants et des victimes, il lui faut prêter une oreille attentive à ses interlocuteurs et faire preuve de psychologie pour mener à bien ses interrogatoires.

Droiture et sens du collectif

L'engagement au service de l'État et la droiture morale sont des valeurs importantes pour faire carrière dans la Police nationale. Le sens du travail en équipe est également indispensable pour mener à bien toutes les missions, de même qu'une bonne condition physique.

Où l'exercer ?

Différentes affectations

Fonctionnaires du ministère de l'Intérieur, les officiers de police appartiennent au corps de commandement de la police, ils rendent compte aux commissaires, auprès desquels ils assurent un rôle d'adjoint. Ils peuvent être affectés dans un commissariat de quartier, à la police judiciaire (PJ), dans une compagnie républicaine de sécurité (CRS), à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), au contrôle de l'immigration...

Alternance terrain-bureau

En uniforme ou en civil, toujours armés, ces policiers gradés partagent leur temps entre le bureau et le terrain pour mener les enquêtes. Dans la même journée, il peuvent auditionner des plaignants ou des délinquants, assurer une filature, apporter de nouveaux éléments au procureur de justice...

Horaires chargés

En fonction du service d'affectation, il est possible d'avoir des horaires décalés et de travailler la nuit. Tout officier ou officière de police connaît les " planques " pouvant aller de quelques jours à plusieurs mois. Et lorsqu'ils sont en charge d'une affaire, les heures supplémentaires des officiers peuvent s'accumuler. Ils sont secondés dans leurs tâches par des gardiens de la paix, avec lesquels ils travaillent en équipe.

Les études

Après le bac

3 ans pour préparer une licence (ou diplôme équivalent) et présenter le concours d'entrée de l'ENSP (École nationale supérieure de police), puis formation de 18 mois.

bac + 3

Emploi et secteur

Passer le cap du concours

Les officiers de police sont recrutés sur concours du ministère de l'Intérieur. Les postes (196 au concours externe en 2022) concernent en majorité les commissariats, surtout en région parisienne et dans les grandes villes.

Évolution de carrière

La promotion interne permet de gravir les échelons. Après 1 an de service, un lieutenant ou une lieutenante de police devient capitaine. Plusieurs années d'ancienneté permettent d'accéder au grade de commandant. Enfin, il est possible de passer le concours interne de commissaire de police, à condition de justifier de 4 années d'expérience sur le terrain.

Se spécialiser

Il est possible de devenir investigateur ou investigatrice en cybercriminalité, d'exercer son activité d'enquête dans le renseignement territorial ou encore de diriger l'activité d'une unité spécialisée : unité équestre ou motocycliste, brigade fluviale, groupement d'intervention du déminage, brigade aéronautique etc. Certains officiers sont membres d'unités d'intervention telles que le Raid (recherche assistance, intervention, dissuasion) ou la BRI (brigade de recherche et d'intervention).

Secteur

Salaire du débutant

2061 euros brut par mois (hors primes) pour le grade de lieutenant échelon 1