J'aime jongler avec les chiffres

publication : 4 mai 2015
Tandis que vos amis souffrent sur leur devoir de maths, vous considérez ces exercices comme autant de jeux, d'énigmes dont il faut trouver la solution. Une chance : votre intérêt pour les chiffres vous ouvre de vastes horizons professionnels.

J'aime jongler avec les chiffres

Je veux des chiffres et encore des chiffres !

Additions, divisions, équations à plusieurs inconnues, pour vous ce n'est que du plaisir.

Plus de la moitié des diplômé/es en mathématiques ont trouvé leur bonheur dans la fonction publique, et les trois quarts d'entre eux dans l'enseignement.

Enseigner les mathématiques ou la physique est le plus sûr moyen de vous consacrer à votre passion pour les chiffres et de la transmettre. Les plus motivés/es pourront même, après 8 ans d'études, enseigner à l'université et faire de la recherche.

Le ministère de l'Économie propose aussi de nombreux emplois aux amateurs de chiffres (contrôleur des impôts, inspecteur des finances, etc.).

Dans les chiffres du matin au soir également, les statisticiens qui transforment taux de natalité, consommation des ménages ou salaires en pourcentages, courbes et graphiques, ou encore les administrateurs de bases de données qui traitent des milliers d'informations et les organisent pour que chacun puisse les utiliser.

Pour quels profils ?

accousticien

  • Passion pour les chiffres, logique, esprit de synthèse, rigueur.
  • Pour les enseignants/es, de la patience, de la pédagogie pour rendre les maths attractives à un jeune public.
  • Bac+5 au minimum pour tous.

J'aime les chiffres et le risque

La capacité à manipuler et à analyser des données chiffrées se révèle très utile dans tous les secteurs où il faut évaluer, anticiper des risques.

Des secteurs où les fans de statistiques ou de calculs de probabilités vont s'épanouir.

Dans les temples de la spéculation, les salles des marchés, la Bourse, des traders passent leurs journées à acheter à bas prix des produits, des actions dont ils anticipent la hausse, et à les vendre lorsqu'ils anticipent leur baisse. Émotions garanties : on peut gagner beaucoup... ou tout perdre.

Un peu moins stressant, mais lourd de conséquences aussi, le travail de l'actuaire chargé de calculer les risques : ainsi, le tarif d'une mutuelle dépend de l'âge de l'assuré.

Assurances, banques, organismes de retraite apprécient ces visionnaires qui s'appuient sur les méthodes mathématiques et statistiques les plus sophistiquées.

Pour quels profils ?

J'aime jongler avec les chiffres

  • Agilité avec les chiffres
  • Résistance au stress et à la pression
  • Volonté de s'informer en permanence

J'aime compter, calculer

Vous aimez les chiffres avec le plus de zéros possible avant le sigle € ou $. Une réduction de 15 % sur un produit très convoité ? Vous calculez très vite ce que vous allez gagner.

Une qualité très utile pour tous les professionnels/les du commerce, mais aussi naturellement pour les comptables et pour celles et ceux qui travaillent dans la banque, les assurances ou la finance.

Pour négocier des tarifs avec des fournisseurs, vendre des produits d'épargne ou des assurances vie à des clients soucieux de la rentabilité de leurs investissements, mieux vaut être à l'aise avec les chiffres.

Pour quels profils ?

Compter, calculer

  • Savoir compter.
  • Savoir écouter pour tous les postes commerciaux.
  • Bac+2 au minimum dans la spécialité.

J'aime bien donner des conseils

Dans l'entreprise et loin du grand public, des amateurs de chiffres jouent un rôle très important.

Alors que les comptables suivent au jour le jour les entrées et sorties d'argent, les contrôleurs de gestion analysent les coûts pour aider la direction de l'entreprise à prendre les bonnes décisions.

C'est aussi le rôle des consultants extérieurs : l'expert-comptable chargé de vérifier les comptes, l'auditeur qui analyse les budgets et les méthodes de travail pour améliorer le fonctionnement de l'entreprise.

Pour quels profils ?

Donner des conseils

  • Goût pour les chiffres, le concret, l'analyse, l'anticipation.
  • Savoir écouter, communiquer.
  • Formation bac+5 à bac+8 (expert-comptable).
Imprimer

À lire aussi

Sur le même sujet

Les publications de l'onisep

  • métiers
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr