chargé/e d'affaires en génie mécanique

Le chargé d'affaires en génie mécanique commercialise des produits de l'industrie, qu'il s'agisse d'une machine-outil ou de produits beaucoup plus complexes. Il intervient depuis la prospection de clients jusqu'au service après-vente.

Ce métier me correspond-il ?

J'ai la bosse du commerce

Mes passions : tenir un stand dans un vide-grenier, faire du troc avec mes amis, convaincre

Mes qualités : à l'aise avec les chiffres, sens de la répartie, écoute, enthousiasme, négociation, persuasion, sens du contact

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le chargé d'affaires en génie mécanique commercialise des produits de l'industrie, qu'il s'agisse d'une machine-outil ou de produits beaucoup plus complexes qu'il peut adapter aux besoins spécifiques de son client. Grâce à sa double compétence technique et commerciale, il intervient depuis la prospection des clients jusqu'au service après-vente, en passant par la négociation du contrat avec le client ou la supervision des études de faisabilité. Il a la responsabilité d'une zone géographique et d'un ou plusieurs produits. Il se déplace beaucoup, parfois à l'étranger, et une partie de sa rémunération dépend de ses résultats.

Des débouchés existent, que ce soit dans les PME (petites et moyennes entreprises), les grands groupes, les bureaux d'études ou encore dans les bureaux d'ingénierie. Ce métier est accessible à partir d'un niveau bac + 2 commercial par exemple, mais les employeurs demandent souvent qu'il soit complété d'une première expérience de vente.

Les formations et les diplômes

Après le bac

Du bac + 2 (BTS management des unités commerciales ; négociation et relation client ; automatismes...), au bac + 3 (licence pro chargé d'affaires à l'international en génie mécanique ; automatique et informatique industrielle...), jusqu'au bac + 5 (diplôme d'ingénieur, diplôme d'école de commerce, master en mécanique, génie civil, génie mécanique...).

bac + 3
bac + 5
* Prix hors frais de port