danseur/euse

Arabesque, tour de valse, spin... Les pas de danse varient autant que les genres. En danse classique comme en hip-hop, le danseur allie expression artistique et performance physique. Son quotidien : échauffements, auditions et représentations.

  • Salaire débutant
    1500€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'aime bouger

Mes passions : voyager avec mes parents, partir en week-end chez des amis, me promener, découvrir d'autres cultures, améliorer mon anglais, avoir des activités variées

Mes qualités : curiosité, découverte, rencontre, sens du contact, dynamisme, mobilité

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Danse classique, contemporaine, orientale, jazz, claquettes, cabaret, hip-hop : tous les genres sont possibles. Le métier de danseur se vit comme une passion, un mode de vie, un art, où la sensation d'avoir quelque chose à transmettre prime sur la performance. Mais la technique n'est pas à négliger. Danser demande du talent, certes, mais aussi beaucoup de travail, d'efforts et de persévérance. Le corps est soumis à rude épreuve, de même que le mental. Car le danseur enchaîne échauffements, auditions, répétitions et représentations dans un esprit de compétition.

La carrière est intense et courte : les danseurs se reconvertissent après 40 ans, devenant enseignant, chorégraphe ou administrateur.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

La danse s'apprend en conservatoire dès l'âge de 6 ans, et parallèlement à la scolarité. Les meilleurs intégreront l'école de danse de l'Opéra de Paris, les conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse de Paris et de Lyon, etc.

* Prix hors frais de port