Imprimer
Accueil Secteurs Fiches métier dépanneur / dépanneuse en électroménager

< Retour à la page précédente

Fiche métier

dépanneur / dépanneuse en électroménager

Le dépanneur en électroménager répare nos " produits blancs " : lave-linge, lave-vaisselle, four, réfrigérateur... et intervient dans les entreprises, les hôpitaux... pour la maintenance de leurs équipements (distributeurs, matériels de cuisson...).

  • depanneur-euse-en-electromenager
  • Niveau d'accès : bac ou équivalent
  • Salaire débutant : 1466 €
  • Statut(s) : Statut artisan, Statut salarié
  • Synonymes : Technicien/ne de maintenance de la distribution automatique
  • Métiers Associés :

    Technicien/ne de maintenance en appareils électroménagers ,
    Technicien/ne d'intervention en équipements de cuisines professionnelles,
    Technicien/ne services en électrodomestique,
    Vendeur/euse conseil électroménager

  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Commerce - Distribution

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime bouger,
    Je veux travailler de mes mains,
    Réparer, bricoler, j'adore ça

Le métier

Nature du travail

Diagnostic et remplacement

Appelé chez un client, le dépanneur en électroménager effectue sur l'appareil (lave-linge, four...) défaillant une série de mesures et de tests pour déterminer l'origine de la panne. Une fois celle-ci repérée, il démonte l'élément défectueux (composant électronique, pièce mécanique ou électrique...) et le remplace.

Reconfiguration et réglage

Avec le développement de l'électronique, il réalise souvent de petits travaux de reconfiguration comme la modification de paramètres (vitesse, température...) dans le programme d'une puce défectueuse de l'appareil. Il effectue les réglages nécessaires et remet l'appareil en service, puis rédige un compte rendu de l'intervention, prépare la facture, donne à l'usager des conseils d'utilisation.

Lorsque la panne est importante, il établit un devis qu'il soumet au client et exécute les réparations en atelier (démontage d'éléments, soudure, rénovation...).

Contrôle régulier

Les contrats de maintenance se développent avec la clientèle professionnelle (collectivités). Pour l'entretien des équipements d'une cantine, d'un restaurant ou d'un hôpital, le dépanneur en électroménager procède à une série de visites et de contrôles réguliers. Il change alors les pièces défectueuses ou usées, afin que les armoires frigorifiques et les matériels de cuisson restent toujours en état de marche.

Compétences requises

Des connaissances techniques diversifiées

Le dépanneur en électroménager doit posséder une bonne connaissance des appareils sur lesquels il intervient : structure d'ensemble, principe de fonctionnement... Les techniques mises en oeuvre étant très diverses (mécanique, électricité, électronique), ses compétences doivent être pluridisciplinaires. L'utilisation de plus en plus fréquente de l'électronique demande une bonne maîtrise des méthodes de paramétrage ou de reconfiguration (interroger la mémoire d'une puce à l'aide d'un ordinateur portable, ou modifier la valeur de certaines données : température, durée du cycle de lavage, etc.).

Bon relationnel indispensable

Un esprit déductif et rigoureux, de bonnes capacités d'observation et une habileté manuelle se révèlent indispensables. Par ailleurs, la dimension commerciale et relationnelle de ce métier prend de l'importance. Il est donc souhaitable d'avoir le sens de la communication, une bonne présentation, ainsi qu'une grande capacité d'adaptation face à une clientèle variée.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

De multiples employeurs

Le dépanneur en électroménager peut être employé par différents types d'entreprises : des magasins indépendants (de type commerces de proximité) spécialisés dans la vente et la maintenance d'appareils électroménagers (réfrigérateurs, lave-vaisselle, micro-ondes, etc.), des grandes surfaces spécialisées en électroménager, ou encore des stations techniques indépendantes, agréées par les constructeurs de grandes marques de matériel. Les hypermarchés qui possèdent un rayon électroménager par exemple sous-traitent le dépannage des appareils qu'ils ont vendus à ces stations techniques.

Sur le terrain ou en atelier

Responsable d'un secteur géographique, le dépanneur utilise un véhicule de service contenant son outillage et le stock de pièces détachées qu'il doit gérer. La durée des interventions chez les clients n'est pas toujours prévisible et les journées de travail peuvent se terminer tard.

En atelier (en centre technique, par exemple), il peut être spécialisé dans un type de produit (lave-linge, etc.).

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

À partir du Smic.

Intégrer le marché du travail

Un marché du travail ouvert

Le marché du travail reste favorable aux dépanneurs en électroménager. Les contrats de maintenance avec les collectivités (entreprises, hôpitaux, établissements scolaires...) se multiplient, de même que les ventes d'appareils aux particuliers qui restent importantes en raison des incessantes innovations technologiques.

Des possibilités d'évolution

Après quelques années d'expérience, le dépanneur en électroménager peut évoluer vers l'expertise technique. Son rôle est alors de former et d'assister les équipes de techniciens. Pour cela, il doit suivre en permanence l'évolution des technologies.

Il peut également occuper un poste d'encadrement : chef d'atelier ou responsable du service maintenance. Dans ce cas, il planifie et organise le travail des équipes.

Il lui est aussi possible de s'orienter vers une activité commerciale en devenant, par exemple, chef de vente junior (animation d'une équipe de vente électroménager en grande surface et gestion du personnel). Enfin, il peut aussi monter sa propre entreprise.

Accès au métier

Accès au métier

Premier niveau de qualification professionnelle, le CTM (certificat technique des métiers) IDAVE (installateur dépanneur audio-vidéo et électroménager) permet d'installer, de mettre en service et de dépanner .

Le bac pro est le niveau le plus adapté à la profession, surtout le champ professionnel électrodomestique. Il peut être complété d'une formation complémentaire.

Niveau CAP

  • CTM IDAVE (installateur dépanneur audio-vidéo et électroménager) qui se prépare en contrat d'apprentissage de 3 ans

Niveau bac

  • Bac pro systèmes électroniques numériques (SEN), domaine d'application électrodomestique
  • Titre professionnel technicien(ne) de maintenance en multimédia et électrodomestique

Niveau bac + 1

  • Une formation complémentaire de technicien services en audiovisuel et électrodomestique (créée à la demande de la profession). Réservée aux moins de 26 ans, elle se déroule sur 1 an, en alternance. Cette formation est assurée par le réseau Eugène Ducretet (www.cfa-ducretet.asso.fr )

En savoir plus

Témoignages

Jacky, responsable d'un atelier de maintenance en électroménager

De la rigueur pour une clientèle exigeante

"Les produits professionnels sont plus sophistiqués, plus gros à manipuler, et contiennent plus de fonctions électroniques que les produits grand public. Tout est surdimensionné. Pour travailler dans le secteur du matériel professionnel, il faut plus de rigueur et la clientèle est plus exigeante. Les contraintes sont plus importantes : il y a des délais à respecter, de l'urgence. Imaginez un lave-vaisselle en panne dans un restaurant de 500 couverts ; il ne faut pas dire : " Je passerai dans 8 jours " ! Il y a une pression énorme de la part de la clientèle."

(14/03/2016)

Ressources utiles

www.fedelec.fr

Fédération des électriciens et des électroniciens

www.fenacerem.fr

Fédération professionnelle des entreprises du commerce et des services de l'électrodomestique et du multimédia

www.gimrp.org

Groupement des industries métallurgiques

Vient de paraître

Pour
les professionnels