façadier/ère

Autrefois, le maçon finissait son travail en posant un enduit à la main. Avec l'arrivée des machines à projeter les enduits, un nouveau métier est né , à mi-chemin entre le gros oeuvre et la finition : le façadier qui a pour mission de protèger, imperméabiliser et isoler l'expétieur de nos habitations.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'aime bouger

Mes passions : voyager avec mes parents, partir en week-end chez des amis, me promener, découvrir d'autres cultures, améliorer mon anglais, avoir des activités variées

Mes qualités : curiosité, découverte, rencontre, sens du contact, dynamisme, mobilité

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

S'il est un métier créateur d'emplois dans le bâtiment, c'est bien celui de façadier. Autrefois, le maçon posait l'enduit à la main. Avec l'arrivée des machines à projeter les enduits, un nouveau métier s'est créé. À mi-chemin entre le gros œuvre et la finition, le façadier intervient dans tous les aspects de la façade. Grâce à des enduits de couverture prêts à l'emploi, il apporte étanchéité et finition aux murs. Le façadier peut passer du ravalement à l'isolation, du bardage au carrelage et à la peinture. Si vous êtes robuste et si de rudes conditions climatiques ne vous font pas peur, n'hésitez pas ! Cette activité très variée manque de bons professionnels.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer un CAP (maçon ; plâtrier-plaquiste ; peintre- applicateur de revêtements) ; 3 ans pour le bac pro aménagement et finition du bâtiment.

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS enveloppe des bâtiments : conception et réalisation.

* Prix hors frais de port