géotechnicien/ne

Pour travailler la terre, il faut bien la connaître. Un géotechnicien teste la résistance des sols avant la construction d'un bâtiment ou d'un port. Une reconnaissance du terrain qui permet d'éviter les risques d'écroulement dûs aux glissements de sol.

  • Salaire débutant
    2500€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime bouger

Mes passions : voyager avec mes parents, partir en week-end chez des amis, me promener, découvrir d'autres cultures, améliorer mon anglais, avoir des activités variées

Mes qualités : curiosité, découverte, rencontre, sens du contact, dynamisme, mobilité

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Une lézarde sur le mur ? Un géotechnicien peut expliquer la fissure par les mouvements de sol ou des glissements de terrain. Ce spécialiste étudie la résistance des sols et des sous-sols, le plus souvent avant la construction d'un bâtiment pour éviter les risques d'écroulement. Il indique au constructeur où commencer les travaux puis le conseille sur l'ensemble du chantier.

Sur le terrain, le géotechnicien creuse dans le sol (technique de forage ou sondage) pour mesurer la quantité d'eau dans la terre (c'est la mécanique des sols) ou sa résistance à l'écrasement (c'est la mécanique des roches). Les données recueillies sur le terrain sont envoyées par carte SIM à un serveur. Des logiciels spécifiques calculent ces données, et les résultats des tests sont présentés dans un rapport d'études au maître d'ouvrage (qui décide de la construction). Un travail d'équipe, entre des techniciens et des ingénieurs géotechniciens.

Les formations et les diplômes

Après le bac

BTS géomètre-topographe ; BTS géologie appliquée ; DEUST ; DIVSPEC ou licence et licence pro ; master ou diplôme d'ingénieur.

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port