maréchal/e-ferrant/e

« Pas de pied, pas de cheval » : cette expression anglaise traduit le rôle central du maréchal-ferrant. Sans lui, le cheval marcherait à vif. Un vieux métier qui reprend vigueur avec la floraison des centres équestres.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'aime la nature

Mes passions : les balades en VTT ou à cheval, la plongée sous-marine, l'observation des animaux, la protection de l'environnement

Mes qualités : observation, patience, pratique sportive, réactivité, découverte

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Courses, randonnées : les sabots des chevaux sont soumis à rude épreuve. L'expert ès entretien ? C'est le maréchal-ferrant. Autrefois, les chevaux allaient à la forge. Aujourd'hui, c'est le maréchal-ferrant qui se déplace avec sa forge ambulante. Il est capable de « lire » le pied du cheval et de corriger ses défauts, afin que l'animal soit bien équilibré et au maximum de ses performances. Ses principaux atouts : savoir travailler le métal, posséder un sens aigu de l'observation et des mains d'artiste, déployer des trésors de patience.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP agricole maréchal-ferrant.

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port