matelot à la pêche

Le matelot à la pêche exerce son travail dans un contexte parfois difficile : entretien du bateau, mise en place, récupération et réparation des filets, capture et préparation du poisson, participation à la conduite du bateau...

  • Salaire débutant
    1500€ brut

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le matelot à la pêche participe aux travaux touchant le bateau (entretien), les filets (les mettre en place, les réparer, les remonter) et le poisson. Pour la petite pêche (sorties de 1 à 4 jours), le travail consiste à trier le poisson et à le mettre en caisses. Pour la pêche industrielle (sorties pouvant durer plusieurs mois), il faut non seulement trier le poisson, le nettoyer, mais aussi le mettre en caisses glacées ou en tunnels de congélation.

Ce professionnel doit se plier aux exigences du travail en mer: bruit des moteurs et des engins de pêche, odeurs du poisson, de la mer et du carburant, inconfort ou promiscuité, selon la taille du bateau et le nombre d'équipiers, conditions climatiques difficiles, dangerosité des lieux (ponts glissants, par exemple) et des équipements de pêche. Les temps de travail et de repos, de jour comme de nuit, se font par roulement de 4 h et les séjours en mer peuvent durer plusieurs mois, loin de sa famille...

Les formations et les diplômes

Après la 3e

CAP matelot maritime ; formation de base de marin polyvalent, capable de travailler sur le pont des navires de pêche.

Bac pro conduite et gestion des entreprises maritimes ; électromécanicien marine.

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port